11192019Mar

Iran: attentats à Téhéran

Avec l’AFP - Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué ses premiers attentats à Téhéran, où des hommes armés et des kamikazes ont attaqué mercredi le Parlement et le mausolée de Khomeiny faisant au moins cinq morts et une trentaine de blessés.

Ces attaques menées quasi-simultanément contre des lieux hautement symboliques sont sans précédent dans la capitale iranienne.

Autour des deux lieux visés distants d'une vingtaine de km, d'imposantes forces de sécurité étaient présentes et des stations de métro ont été fermées.

Au siège du Parlement, quatre personnes ont lancé l'attaque dont l'une a fait exploser sa ceinture explosive. Deux personnes ont été tuées, dont un agent de sécurité, selon les médias locaux.

Les forces de l'ordre ont donné l'assaut contre les "terroristes" retranchés dans les étages supérieurs d'un des bâtiments du Parlement, ont ajouté d'autres médias.

- Une femme kamikaze au mausolée -

Au mausolée de Khomeiny où des coups de feu ont été tirés, une femme et un "terroriste" se sont également fait exploser à l'extérieur du bâtiment situé dans le sud de Téhéran, selon les agences de presse et la télévision d'Etat Irib.

"Des combattants de l'EI ont attaqué le mausolée de Khomeiny et le siège du Parlement à Téhéran", a indiqué Amaq, l'agence de propagande du groupe jihadiste, en parlant de deux attentats suicide et en soulignant que l'attaque au Parlement était toujours en cours.

 

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS