08142018Mar

Jean-Yves Le Drian condamne le tir par les rebelles pro-régimes iraniens du Yémen

le_drian_Iran

« La France continuera de la lutte contre ce type de comportements une priorité de son action extérieure. Nous réaffirmons notre soutien et notre solidarité à l’Arabie Saoudite et nous poursuivrons notre action avec nos partenaires afin de répondre à cette menace. »

Par ailleurs, l’Arabie saoudite a menacé Téhéran de représailles après l’avoir mis en cause dans le tir de missiles par les rebelles yéménites contre son territoire, dans un nouvel accès de fièvre entre les deux grands rivaux du Moyen-Orient.

Dans le conflit qui ravage depuis trois ans le Yémen, pays voisin de l’Arabie saoudite, Ryad dirige une coalition militaire intervenant militairement pour aider le pouvoir du président Abd Rabbo Mansour Hadi face aux rebelles Houthis.

La nouvelle escalade a éclaté après le tir dimanche par les Houthis de sept missiles contre le territoire saoudien. Les projectiles ont été interceptés par la défense anti-aérienne mais un travailleur égyptien a été tué et trois blessés par la chute de débris sur une habitation à Ryad.

"Nous nous réservons le droit de riposter contre l’Iran en temps et lieu", a prévenu Turki al-Maliki, porte-parole saoudien de la coalition militaire, lors d’une conférence de presse à Ryad.

Il a affirmé que ces tirs constituaient "une sérieuse escalade", en accusant l’Iran de faire passer des armes via le port de Hodeida et l’aéroport de Sanaa, tous deux sous contrôle des Houthis.

 

Lire aussi : 

Plusieurs missiles tirés vers l'Arabie saoudite par les Houthis soutenu par l'Iran

Recherche

Iran, Les ouvriers du terminal de fret routier de Ispahan, rejoignent la grève nationale. le 31 mai

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS