05262018Sam

La déclaration conjointe franco-saoudien évoque les éléments menaçants de sa politique régionale de l’Iran

Emmanuel-Macron-Mohammed-bin-Salman

Déclaration conjointe franco-saoudien à l’occasion de la visite officielle en France du prince Mohammed ben Salman, les deux pays ont souligné leur attachement à la paix et à la sécurité au Proche-Orient. La plus grande attention a été accordée à la situation actuelle de la Ghouta orientale, notamment aux récentes allégations de recours à des armes chimiques. Les deux parties ont appelé la communauté internationale à faire en sorte que les responsables de ces attaques soient amenés à répondre de leurs actes.

En ce qui concerne le Yémen, les deux parties sont convenues de la nécessité d’une solution politique, à laquelle invite la résolution 2216 du Conseil de sécurité des Nations Unies, afin de mettre fin aux souffrances du peuple yéménite. Elles ont condamné les attaques par missiles balistiques lancées par les milices houthies contre le Royaume d’Arabie saoudite et souligné que les pays [Iran] qui fournissent aux milices houthies des armes et des missiles balistiques devaient se conformer aux résolutions pertinentes des Nations Unies qui interdisent de tels actes.

Les deux parties sont convenues de la nécessité d’empêcher d’Iran de se doter d’armes nucléaires. Les deux pays ont évoqué les mesures à prendre pour endiguer le programme balistique de l’Iran et contrer les éléments menaçants de sa politique régionale. La fourniture de missiles et de soutien à des milices et à des groupes armés, notamment ceux qui sont qualifiés d’organisations terroristes par les Nations Unies, est inacceptable. L’Iran doit se conformer aux règles et principes internationaux du bon voisinage et de la non-ingérence dans les affaires d’autres pays.