Discours ferme du secrétaire d’État américain sur le régime iranien

pompeo iran

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a déclaré lors d’une visite aux Émirats arabes unis que les États-Unis et ses alliés du Golfe veulent montrer à Téhéran que ses actions ont « un vrai coût ».

Les commentaires de Mike Pompeo mardi lors d’un rassemblement américain qui accueille 5000 forces américaines sur une base aérienne cruciale, montrent que les États-Unis intensifient leur pression sur Téhéran après que le régime a menacé de perturber l’approvisionnement en pétrole au Proche-Orient.

Pompeo a déclaré : « Ce sur quoi nous nous concentrons aujourd’hui est… que nous ne laisserons pas l’Iran poursuivre son comportement nocif avec ses capacités financières. » « Donc nous avons un large panel de sanctions qui visent non pas le régime iranien, mais qui visent à le convaincre que son comportement est inacceptable et que cela leur coûtera cher. »

Pompeo a également mentionné les menaces récentes du président du régime iranien, Hassan Rohani, concernant le détroit d’Hormuz, où un tiers du commerce du pétrole par la mer circule. Pendant sa visite en Europe la semaine dernière, Rohani a déclaré que toute perturbation des exportations du pétrole iranien résulterait en perturbation pour toute la région.

Comme les États-Unis vont pousser leurs alliés à ne plus importer de pétrole iranien, les prix ont augmenté. Les alliés des États-Unis comme l’Arabie Saoudite, les Émirats et le Koweït ont déclaré qu’ils augmenteraient leur production en fonction des besoins. Cependant, une augmentation de production pourrait ne pas être suffisante.

Selon AAA, les prix du gasoil aux États-Unis sont désormais de 2,86 dollars le gallon, une augmentation comparée aux 2,26 dollars de l’année dernière. Trump a twitté que les fournisseurs de pétrole devaient faire plus pour faire baisser les prix.

Pompeo a déclaré que l’Iran « devrait savoir que les États-Unis sont engagés à garder les zones de circulation en mer ouvertes et le transit de pétrole disponible pour le monde entier. C’est l’engagement que nous avons depuis des décennies. Nous nous y tenons. »