Le Hamas arrête à Gaza le chef d'un mouvement politique lié à l'Iran

Le Hamas arrête à Gaza le chef d'un mouvement politique lié à l'Iran

Les services de sécurité du mouvement islamiste Hamas qui contrôle la bande de Gaza ont arrêté le dirigeant d'un mouvement proche de l'Iran, ont rapporté aujourd'hui un des responsables du mouvement et une source sécuritaire.

"Les forces de sécurité du Hamas à Gaza ont arrêté mardi soir le dirigeant du mouvement al-Sabirine, Hicham Salem, ainsi que trois autres cadres du mouvement", a déclaré à l'AFP un responsable de al-Sabirine qui a requis l'anonymat. "Ils ont été transférés dans une prison appartenant aux services de renseignement du Hamas", a-t-il précisé.

Le mouvement al-Sabirine, seul groupe palestinien se revendiquant du chiisme dans la bande de Gaza, est considéré par les Etats-Unis et Israël comme une organisation "terroriste", au même titre que le Hamas et son allié le Jihad islamique. D'après ce responsable de al-Sabirine, les forces de sécurité du Hamas ont informé le dirigeant du mouvement de leur décision "d'interdire l'activité" de al-Sabirine à Gaza. Des téléphones portables et un ordinateur appartenant aux responsables arrêtés ont été saisis. Selon lui, ces arrestations visent le mouvement en raison de ses liens à l'Iran.

Des responsables du Hamas ont affirmé à plusieurs reprises qu'al-Sabirine reçoit des fonds de l'Iran pour sa branche militaire. Une source au sein des services de sécurité du Hamas a pour sa part expliquée à l'AFP que le dirigeant de al-Sabirine avait été arrêté pour des motifs "sécuritaires et pour diffusion d'informations à des parties ennemies", affirmant que l'arrestation n'avait "aucun lien avec les relations du mouvement avec l'Iran". Hicham Salem, ancien membre du djihad islamique, a créé le mouvement al-Sabirine en 2011. Selon les services de sécurité à Gaza, il compte "quelques dizaines de membres".