Clôture de 2800 comptes d’origine iranienne sur les réseaux sociaux

Clôture de 2800 comptes d’origine iranienne sur les réseaux sociaux

La société de la cyber-sécurité Fireeye a affirmé que des comptes au faux noms des politiciens et des journalistes sur les réseaux Facebook et Twitter étaient actifs pendant l’élection 2018 du Congrès américain, en défense des positions de l’Etat iranien contre Donald Trump. Selon cette société spécialisée, ces faux comptes avaient commencé leur activité il y a un an.

Facebook et Twitter ont confirmé l’existence des faux comptes sur leurs réseaux.

Lee Foster, chef de recherche chez Fireeye affirme avoir reconnu certains comptes aux faux noms souvent actif en guise de journalistes américains qui envoyaient leurs matériels aux médias américains pour être publié.

Fireeye cite Facebook sur la clôture de 51 compte, 36 page et sept groupes en plus de trois compte Instagram faisant partie de cette opération.

Quelques 900 comptes étaient liés à un ou plusieurs groupes sur Facebook et 2600 personnes suivaient un ou plusieurs compte Instagram.