Iran Focus, 6 juin – Les services de renseignements américains et de leurs alliés occidentaux disposent d’une preuve de plus en plus forte que des terroristes recherchés ont résidé en Iran malgré les avertissements répétés des Etats-Unis au régime iranien de ne pas les abriter.

La preuve, qui s’étend sur plusieurs années, comprend des communications par un des cerveaux, en fuite, de l’attentat contre les tours Khobar en 1996 et la capture d’un militant saoudien qui est apparu dans une vidéo où Ossama Ben Laden confirmait son ordre d’attaque du 11 septembre, selon des autorités américaines et étrangères.

Ces autorités disent que des officiers des renseignements saoudiens ont traqué et arrêté Khaled bin Ouda bin Mohammed al-Harbi l’an dernier dans l’est de l’Iran.

Les services secrets américains et étrangers détiendraient aussi une preuve remontant à la fin des années 1990 indiquant que Ahmad Ibrahim al-Mughassil reste caché en Iran. Il est recherché comme un des cerveaux de l’attentat de Khobar en Arabie Saoudite qui avait tué 19 Américains. Les Etats-Unis ont mis une récompense de 5 millions de dollars sur la tête de ce fugitif.

Recherche

Iran - Sommet mondial en ligne

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS