Trois attentats font des blessés légers dans l'est de l'Iran

AFP, Téhéran, 14 juin - Trois attentats à la bombe ont fait plusieurs blessés légers à Zahédan (est de l'Iran) lundi soir et dans la nuit de lundi à mardi en pleine campagne présidentielle, a indiqué l'agence officielle Irna.
Selon l'agence, qui n'a pas fourni de bilan exact, la dernière des attaques perpétrées avec des engins de faible puissance s'est produite à 04H00 locales (lundi 23H30 GMT).
L'une des bombes a été placée devant le local électoral du principal candidat réformateur, Mostafa Moïn, ont indiqué ses partisans dans un communiqué.
Selon eux, cet attentat fait suite à des menaces proférées contre les sunnites soutenant M. Moïn, dans un pays ultra-majoritairement chiite, mais où la communauté sunnite est forte à la frontière pakistanaise.
Par ailleurs, six suspects ont été arrêtés à Ahvaz (sud-ouest) et un à Téhéran dans l'enquête sur les attentats meurtriers de dimanche, a indiqué à la presse le porte-parole de la Justice Jamal Karimi Rad.
Contredisant des déclarations officielles faites jusqu'alors, le président Mohammad Khatami a déclaré qu'il n'existait pas pour l'instant de preuve d'une implication étrangère: "Nous n'avons pas découvert d'empreintes étrangères", a-t-il dit devant la presse.
Quatre attentats, les premiers en Iran depuis des années, ont fait selon les sources six ou huit morts et environ 90 blessés dimanche à Ahvaz, capitale de la province pétrolifère du Khouzistan à la frontière irakienne et théâtre récent de heurts ethniques impliquant la communauté arabe qui y serait majoritaire.
Plus tard, un attentat a fait deux morts à Téhéran. Deux autres explosions sans conséquence y ont été rapportées le même soir.