10162019Mer

Iran : Une photo de AP montre le nouveau président en preneur d’otage

Iran Focus, Londres, 29 juin – Iran Focus a appris que la photographie du nouveau président iranien tenant le bras d’un otage américain à l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran a été prise par un photographe de AP en novembre 1979.

Avant le premier tour de la présidentielle le 17 juin, Iran Focus avait été le premier service de presse à révéler le rôle d’Ahmadinejad dans la prise de l’ambassade américaine à Téhéran.

L’identité d’Ahmadinejad dans la photographie a été révélée à Iran Focus par une source à Téhéran, dont l’identité ne peut être révélée de crainte de représailles.

Peu après la révolution en 1979, Ahmadinejad qui étudiait à l’université des sciences et de Technologie de Téhéran, est devenu membre du Conseil central du « Bureau de la consolidation de l’unité entre les universités et les séminaires théologiques » (BCU), le principal organe étudiant khomeiniste.

Le BCU a joué un rôle central dans la prise de l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran en novembre 1979. Les membres du conseil central du BCU, qui comprenaient notamment Ahmadinejad, Ibrahim Asgharzadeh, Mohsen (Mahmoud) Mirdamadi, Mohsen Kadivar, Mohsen Aghajari, et Abbas Abdi, étaient régulièrement reçu par Khomeiny en personne.

D’anciens responsables du BCU impliqués dans la prise de l’ambassade américaine ont affirmé que Ahmadinejad était chargé de la sécurité durant l’occupation, un rôle clé qui l’a mis en contact direct avec l’embryon des organisations de sécurité du régime religieux et des gardiens de la révolution, qu’il a ensuite rejoint.

Après l’occupation de 444 jours de l’ambassade américaine, Ahmadinejad est entré dans les forces spéciales du bureau du procureur de la révolution islamique à la prison d’Evine. Le « procureur de la révolution » était Assadollah Ladjevardi, qui a gagné le surnom de Boucher d’Evine après l’exécution de milliers de prisonniers politiques dans les années 1980.

Après l’occupation de 444 jours de l’ambassade américaine, Ahmadinejad est entré dans les forces spéciales du bureau du procureur de la révolution islamique à la prison d’Evine. Le « procureur de la révolution » était Assadollah Ladjevardi, qui a gagné le surnom de Boucher d’Evine après l’exécution de milliers de prisonniers politiques dans les années 1980.

Les transfuges des forces de sécurité de la théocratie ont révélé qu’Ahmadinejad dirigeait le peloton d’exécution qui a effectué un grand nombre de mises à mort. Il a personnellement tiré des coups de grâce dans la tête des prisonniers pour les achever, ce qui lui a valu le surnom de « Tir Khalas Zane » (littéralement « celui qui achève»)

Pour davantage d’information sur le passé d’Ahmadinejad, lire également l’article : Le nouveau président de l’Iran a un passé très controversé.

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS