L’Iran accusé d’une tentative de meurtre contre un opposant kurde iranien

Iran Focus, Bagdad, 10 juillet – Une tentative d’assassinat par un agent secret d’un opposant kurde iranien basé en Irak a été neutralisée, selon un communiqué publié le 8 juillet par l’Organisation nationale islamique du Kurdistan d’Iran (KHEBAT).

« Le 13 juin, une tentative d’homicide terroriste contre Kak-Baba Cheikh Hosseini, membre du bureau politique de KHEBAT a été neutralisée », indique le communiqué.

Le groupe a identifié l’agent. Il s’agit de Loghman Ahmadi, qui travaille pour la police secrète iranienne, le Vevak.

Après avoir été découvert, Loghman Ahmadi a dit qu’il avait été envoyé pour rejoindre les rangs du groupe tout en restant en contact avec une cellule de trois hommes du Vevak dans la ville de Soleiman en Irak. Il avait pour instruction d’assassiner Hosseini lors de son déplacement du bureau politique de l’organisation vers son bureau dans la ville d’Erbil.

Ahmadi devait contacter un chef d’équipe du Vevak à Soleymanieh en lui téléphonant pour que les agents des renseignements iraniens puissent l’aider dans sa fuite après l’assassinat, selon le communiqué publié sur le site Internet du groupe kurde.

Ahmadi est actuellement détenu par les forces de sécurité locales du Kurdistan irakien.

D’après le groupe, Téhéran avait organisé l’attaque, parce que KHEBAT refusait tout compromis avec le régime religieux iranien.

« En l’espace d’un mois, le VEVAK du régime des mollahs a envoyé trois équipes terroristes dans le Kurdistan d’Irak pour assassiner des responsables de KHEBAT, tout en faisant pression sur les familles des peshmergas de KHEBAT en Iran pour qu’elles livrent leurs proches au régime », a ajouté le groupe.