Iran Focus, Téhéran, 18 novembre - Mohammad-Ali Samadi, le porte-parole d’une campagne du gouvernement visant à recruter des tueurs kamikazes, a annoncé à une agence de presse iranienne que cinquante mille Iraniens s’étaient engagés pour des « opérations de martyre » et 1000 d’entre eux étaient déjà organisés en unités opérationnelles.

L’annonce de Samadi a eu lieu le lendemain du rassemblement de mardi 15 novembre dans la ville de Chahroud, au nord-est de l’Iran, où 1000 volontaires ont été recrutés pour des attentats suicides contre l’Occident et Israël. Une vidéo du discours du président Mahmoud Ahmadinejad du 26 octobre, durant lequel il a demandé à ce qu’Israël soit « rayé de la carte » et a menacé les dirigeants des autre pays musulmans, a été diffusée au public.

Le rassemblement, nommé « Intifada palestinienne et quête du martyre », a été organisé par le « QG de Commémoration des Martyrs du mouvement islamique mondial » du campus de l’Université industrielle de Chahroud.

« Jusqu’à présent, 50.000 personnes à travers tout le pays ont été recrutées pour ces opérations. Parmi elles, 1000 ont été organisées en garnisons », a déclaré Samadi à l’agence de presse Mehr, dirigée par le cabinet du guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei.

Samadi est un officier supérieur des gardiens de la révolution et son organisation est dirigée par les gardiens de la révolution pour recruter les futurs tueurs kamikazes. Le représentant en Iran du groupe militant palestinien, le Hamas, Abu Othmana, s’est adressé à la foule lors du rassemblement de Chahroud.

Des rassemblements similaires ont eu lieu dans la capitale iranienne, Téhéran, ainsi qu’à Tabriz et à Bouchehr.

« Un film sur la dernière opération suicide dans les Territoires occupés, menée par Hassan Abu-Zaid, a été diffusé lors du rassemblement et a été accueilli avec beaucoup d’enthousiasme », a rapporté l’agence de presse.

Plus tôt dans le mois, des fanatiques radicaux se sont engagés pour des opérations suicides à Téhéran pour marquer la fin du Ramadan.

Samadi avait annoncé auparavant que 40.000 volontaires pour des attentats s’étaient enrôlés pour attaquer des cibles sur ordre du guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei.

Les organisateurs du groupe avaient dit préalablement que les cibles étaient de trois natures : les forces menées par les États-Unis en Irak, les juifs en Israël et Salman Rushdie, qui a toujours contre lui la fatwa de l’ayatollah Rouhollah Khomeiny.

Recherche

Iran - Sommet mondial en ligne

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS