Iran Focus, Téhéran, 15 février – Un haut commandant du corps d’élite du corps des gardiens de la révolution (CGR) a juré que suite à la publication dans les quotidiens européens de dessins insultants du prophète musulman Mahomet, les candidats au martyre de la théocratie iranienne à l’étranger ont été mis en état d’alerte en vue de s’en prendre aux intérêts des Etats-Unis et d’Israël.

Mohammad-Reza Jaafari, le commandant de la « Garnison des Adorateurs du Martyre » et général des gardiens de la révolution a déclaré : « Maintenant que l’Amérique cherche à réunir des alliés contre la juste République islamique, et veut s’en prendre à nos saints, les groupes des candidats au martyre du monde entier ont été mis en état d’alerte afin qu’à la moindre menace contre la république islamique d’Iran, les intérêts stratégiques des Américains et des Israéliens soient réduits à néant où qu’ils se trouvent ».

Il s’adressait samedi soir à un groupe de volontaires au suicide à Shahr-Rey, dans la banlieue de Téhéran.

Jaafari défendait les propos récemment prononcés par le président ultra-conservateur Mahmoud Ahmadinejad à propos du programme nucléaire iranien suspecté d’être à but militaire. « Le discours prononcé par Mahmoud Ahmadinejad à Bouchehr reflétait les paroles de l’imam [l’ayatollah Khomeiny, du guide suprême [l’ayatollah Khamenei">, des martyrs bien aimés et de la nation iranienne victorieuse, courageuse et qui aspire au martyre ».

« La seule arme dont nous disposons contre l’ennemi avec laquelle nous pouvons vaincre sont les opérations martyrs et, si Dieu, en disposant de personnes pleines de foi, courageuses, entraînées et pleines de zèle nous pourront avoir le dessus sur le champs de bataille », a-t-il déclaré.

« Ni l’Amérique ni aucune autre puissance ne peut nous vaincre dans cette guerre asymétrique menée contre nous ».

« Dès réception de leurs ordres, nos forces composées de volontaires au martyre seront incontrôlables et il est probable que dans les années à venir, une guerre de guérilla aura lieu dans plusieurs endroits », a précisé Jaafari.

Nous disons au peuple américain que les actes qui seront commis demain résultent de la position et des errements de leur président [George W. Bush">. Aussi il en coûtera beaucoup moins au peuple américain de restreindre la marge de manœuvre de Bush que de mener une guerre, qui leur causera en définitive beaucoup de dommages.

Auparavant le haut commandant des gardiens de la révolution avait déclaré que ses volontaires au suicide détruiront les intérêts américains partout dans le monde en représailles à toute tentative de s’en prendre aux installations nucléaires iraniennes.

Dans un récent discours, le commandant des unités iraniennes de volontaires au suicide avait sous-entendu que l’Etat théocratique pourrait également utiliser des « cellules dormantes » établies depuis longtemps en Occident pour mener à bien ces opérations.

Auparavant, Jaffari avait annoncé au cours d’un entretien avec l’hebdomadaire Parto-Sokhan que plus de 50 000 personnes s’étaient inscrites à la garnison militaire ouverte pour recruter et entraîner des volontaires à des « opérations martyre ».

Il a ajouté que plusieurs divisions militaires de la « Garnisons des Adorateurs du Martyre » avaient déjà été établies dans plusieurs provinces d’Iran et que d’autres étaient à l’heure actuelle en cours de formation pour « faire face aux menaces posées par l’Amérique et Israël ».

Recherche

Iran - Sommet mondial en ligne

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS