12092019Lun

ATS, LE CAIRE, 27 mars - Un Egyptien de 31 ans a été condamné au Caire à une peine de 35 ans de prison pour avoir espionné au profit de l'Iran. Il a également été reconnu coupable d'avoir comploté en vue d'assassiner le président Hosni Moubarak.

Mahmoud Aïd Dabbous a écopé de 25 ans d'emprisonnement pour complot contre le «raïs» égyptien et de dix ans supplémentaires pour avoir fourni des informations aux Gardiens de la révolution (corps paramilitaire de la République islamique) relatives à une usine pétrochimique située à Yanbou, en Arabie saoudite, en vue de la faire sauter.

Selon le procureur, le prévenu, qui travaillait en Arabie saoudite au moment des faits, avait transmis à un diplomate iranien, Mohammed Reza Doust, des informations en vue de préparer un attentat contre cette installation en mai.

L'attaque, qui s'était soldée par la mort de cinq techniciens occidentaux, avait été revendiquée par des activistes du réseau Al-Qaïda. Le diplomate iranien, jugé par contumace, s'est vu infliger une peine de 25 ans de prison pour avoir recruté Dabbous et comploté en vue de commettre des assassinats en Egypte. Au moment des faits, Mohammed Reza Doust était employé au service des intérêts iraniens en Egypte, pays qu'il a quitté il y a plus d'un an, à la fin de sa mission. Le verdict a été prononcé par la Cour d'urgence de sûreté de l'Etat, une juridiction d'exception.

M. Dabbous avait été arrêté en novembre 2004. L'Iran avait démenti toute implication de son diplomate dans les faits qui lui était reprochés par la justice égyptienne.

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS