12062019Ven

AFP, Téhéran, 20 avril - Environ 400 hommes et femmes islamistes iraniens se sont réunis mercredi à Téhéran pour se porter volontaires à des attaques suicide contre Israël, a constaté une journaliste de l'AFP.
Environ 250 hommes et 150 femmes, membres des milices islamistes, ont répondu à l'appel de deux organisations non-gouvernementales les exhortant à signifier leur soutien aux Palestiniennes auteurs d'attentats suicide et à se déclarer eux-mêmes prêts au "martyre".
Dans une salle sur l'une des principales places de la capitale, les femmes en tchador et les hommes ceints du bandeau "Il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah" ou "Mahomet est notre prophète" ont écouté les organisateurs lire un décret religieux légitimant les attentats suicide.
Selon ce décret qu'aurait promulgué le grand ayatollah conservateur Hossein Nouri Hamedani, ces actions sont "permises et considérées comme relevant de la guerre sainte pour le bien d'Allah quand la différence entre la force militaire des armées de l'islam et celle de l'ennemi (...) est trop grande et qu'il n'y a pas d'autre moyen classique d'atteindre l'ennemi aux points stratégiques".
"Je suis prête à prendre les armes, à me rendre en Palestine et à combattre les sionistes", a déclaré à l'AFP une étudiante de 31 ans, Mansoureh Sadeghi, "des gens mourront de toute façon, alors autant mourir pour ses idéaux".
Les islamistes ont appelé en particulier à défendre la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, troisième lieu le plus saint de l'islam, contre les menaces des extrémistes juifs.
La République islamique a fait un dogme de la défense de la cause des Palestiniens et de la négation d'Israël. Elle se défend cependant de tout soutien autre que politique aux groupes radicaux pro-palestiniens.
Le régime garde ses distances vis-à-vis de manifestations comme celles de mercredi tout en disant ne pouvoir les empêcher.

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS