Vendredi dernier le président américain Donald Trump a annoncé une nouvelle stratégie des Etats-Unis à l’égard de la théocratie iranienne. Cette décision a été largement commentée mais accompagnée de certaines imprécisions.

Certains médias par exemple se sont précipités de souligner que les Etats-Unis n’avaient pas placé les Gardiens de la révolution (pasdaran) sur la liste des organisations terroristes du Département d’Etat appelé FTO. Ce qui est exacte, mais ils ont toutefois omis d’informer leurs lecteurs que les Pasdaran ont été placé par le Tresor américain comme entité terroriste sur une autre liste appelé SDGT (Special designated global terrorists), liste existant en vertu du décret executif 13224 du Président américain.

Le président du régime iranien, Hassan Rohani, a pris mercredi la défense du corps des pasdaran, que les Etats-Unis menacent d'ajouter à leur liste des organisations terroristes. Le président Donald Trump doit dire d'ici dimanche s'il certifie ou non que l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien est bien respecté par Téhéran. Il devrait dévoiler à cette occasion une stratégie plus offensive envers la République islamique.

Le président américain Donald Trump et son homologue français Emmanuel Macron se sont rencontrés le mois dernier à New-York, en marge de l’assemblée générale de l’ONU, pour évoquer le comportement “ déstabilisateur “ de l’Iran au Moyen Orient, alors que le Trésor américain a pris des mesures contre une douzaines d’entités soutenant les Gardiens de la Révolution (Pasdaran).

Le régime iranien est bien plus dangereux que la Corée du Nord et le monde doit en être conscient, selon un expert spécialisé dans le dossier iranien. Dans une tribune sur Arab News, intitulée « L’Iran n’est pas la Corée du Nord du Moyen-Orient, c’est pire », le Dr Majid Rafizadeh estime que les analogies entre les deux régimes échouent souvent à expliquer le rôle destructeur de Téhéran au Moyen-Orient.

Aucun autre pays ne possède dans l'actualité une organisation qui puisse être comparée aux gardiens de la révolution (pasdarans) iraniens. Ce qui paraît étrange pour un observateur occidental non avisé, c'est que le régime théocratique des mollahs iraniens affirme que les déplacements des Pasdaran dans le Moyen Orient et dans le monde a comme mission essentielle de veiller à la sécurité intérieure de la République Islamique.

Le Koweït a confirmé que ses forces de sécurité ont pu capturer 12 personnes recherchées appartenant à la cellule Abdali, affiliée aux Gardien de la Révolution iraniens (pasdaran). « Le ministère de l’Intérieur koweïtien a annoncé le mois dernier qu'il avait mis en application la décision de la Cour de cassation émise dans l’affaire de la cellule Abdali, appelant à l'arrestation des suspects », a rapporté Al Arabiya le 12 août dernier.

Recherche

Iran - Sommet mondial en ligne

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS