10142019Lun

Iran, le CGRI et son réseau terroriste régional

Par : Salem Al Ketbi

La décision du président américain Donald Trump d’inclure le CGRI sur la liste américaine des organisations terroristes est arrivée trop tard, comme toutes les preuves le confirment. Les États-Unis ont reconnu que le CGRI était responsable de 17 % de toutes les pertes américaines en Iraq entre 2003 et 2011.

AP : le scandale des accusations infondées de Der Spiegel contre les opposants iraniens

L’Associated Press a rapporté dans une dépêche le 26 mars : « Un tribunal allemand a ordonné à l’hebdomadaire Der Spiegel de retirer des passages d’un article qui affirmait qu’un groupe d’opposition iranien en exile (OMPI) était impliqué dans des actes de « torture » et de « terreur psychologique ».

Le dictateur syrien chez les mollahs en Iran

Le dictateur syrien Bachar Assad a fait sa première visite en Iran depuis le début de la guerre en Syrie en 2011. Le régime islamiste est le principal soutien régional au gouvernement de Damas dans la guerre qui déchire la Syrie depuis près de huit ans. Téhéran soutient financièrement le dictateur syrien et a envoyé en Syrie des milliers de pasdaran ou Gardiens de la Révolution pour se battre contre la rébellion.

L'Albanie expulse l'ambassadeur d'Iran

Avec Reuters

L'Albanie a expulsé l'ambassadeur d'Iran et un autre diplomate iranien qu'elle accuse d'avoir "porté préjudice à la sécurité nationale", a déclaré mercredi le ministère des Affaires étrangères, sans préciser l'identité des diplomates ni la date de cette expulsion.

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS