09202019Ven

Le Monde, 8 juillet - L'IRAN peut difficilement effacer de sa toute récente histoire le chapitre des assassinats politiques, en particulier dans les années 1990. Des dizaines d'hommes de plume et d'opposants ont été alors assassinés à l'étranger ou sur le territoire iranien. D'autres ont été portés "disparus". Les enquêtes et procès n'ont toutefois pas tous abouti à la mise en accusation directe des autorités.

Iran Focus, Paris, 3 juillet – Estimant que le passé du nouveau président de l’Iran est « pavé de meurtres, d’assassinats, de prises d’otages, de répression et de torture », la coalition du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) appelle les autorités gouvernementales et internationales compétentes à délivrer un mandat d’arrêt international contre lui.

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS