LEMONDE.FR avec AFP et Reuters, 30 novembre - Le président français Nicolas Sarkozy a fustigé, mardi 30 novembre, la publication de notes diplomatiques américaines orchestrées par le site WikiLeaks. Le porte-parole du gouvernement, François Baroin, a déclaré que le président jugeait que ces fuites, relayées depuis dimanche par les grands titres de la presse mondiale, dont Le Monde, relevaient du "dernier degré d'irresponsabilité".

"Nous sommes évidemment en lien avec l'administration américaine. Nous avons rappelé notre solidarité" à son égard, a précisé François Baroin. Selon lui, la publication de ces câbles par WikiLeaks amènera les autorités françaises à redéfinir les modalités de transmission de documents de nature diplomatique au sein du dispositif de la chancellerie française.

UNE "MENACE"

La publication des mémorandums diplomatiques américains confidentiels, dont WikiLeaks s'est procuré 250 000 exemplaires écrits entre 1996 et 2010, avait déjà provoqué la colère de Washington, et continue à semer le trouble dans les chancelleries du monde entier.

Lundi, la présidence française avait fait savoir qu'elle ne souhaitait pas réagir à la publication de ces télégrammes confidentiels, dont certains concernent la France. De son côté, le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Bernard Valero, avait refusé de confirmer "aucun des propos attribués à des autorités et des diplomates français" dans ces câbles dont la publication a été qualifiée de "menace" par le gouvernement français.

Certains des télégrammes montrent que l'ambassade américaine à Paris juge le président Sarkozy "susceptible et autoritaire". WikiLeaks rapporte aussi des propos de Jean-David Lévitte, conseiller diplomatique de M. Sarkozy qui, selon les télégrammes, a qualifié le président vénézuélien Hugo Chavez de "fou" et l'Iran d'"Etat fasciste".

Recherche

Iran - Sommet mondial en ligne

Les filles sont omniprésentes dans les manifestations étudiantes contre le régime en Iran

Iran - Maragheh l'homme infecté par le coronavirus est par terre depuis une heure

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS