Intelligence Reports"Les Amis"Un puissant lobby iranien dénoncé aux Etats-Unis, Trita Parsi...

Un puissant lobby iranien dénoncé aux Etats-Unis, Trita Parsi et le NIAC débouté en justice 

-

Iran Focus: Cela fait plusieurs années que le régime iraniens a recours à des lobbies pour faire dissimuler la réalité de l’Iran et tenter de propager la désinformation en occident et particulièrement aux Etats-Unis. L’un des principaux leviers de ce stratagème iranien, le NIAC et son président Trita Parsi, vient d’être pris au piège en portant plainte contre un dissident iranien qui avait dénoncé ses liens avec les autorités iraniennes. L’arroseur s’est fait arrosé puisque la justice a rejeté la plainte en établissant la mauvaise foi de cet organisme aux services des ayatollahs.

Le 10 février, la Cour d’Appel de « District of Columbia » (Washington D.C.) a rendu son arrêt  concernant les dommages et intérêts accordés par le tribunal de première instance à M. Seid Hassan Daioleslam, un irano-américain qui a enquêté sur les liens suspects de « National Iranian American Council » (NIAC) avec le régime iranien.

Cette affaire judiciaire avait commencé par une plainte en diffamation que le NIAC et Trita Parsi, avaient déposée contre M. Seid Hassan Daioleslam. Mais la plainte du NIAC a été rejetée par le tribunal de première instance.

L’arrêt de la Cour d’Appel concerne seulement la question du montant des dommages et intérêts que NIAC doit verser à M. Daioleslam, en raison des frais que ce dernier a engagés pour répondre aux accusations du NIAC.

Il est à noter la Cour d’Appel a confirmé les éléments factuels de l’affaire, notamment une série d’actions de mauvaise-foi de la part de Parsi pour esquiver, contourner, se cacher et, dans certains cas détruire des preuves montrant leurs liens avec des figures clés du régime iranien. Les principaux éléments du dossier d’accusation contre M. Daioleslam ont été rejetés par le tribunal.

Par ailleurs, au cours des enquêtes judiciaires, de précieuses informations ont été découvertes et celles-ci se sont avérées très embarrassantes pour Parsi et le NIAC.

Un résumé de cette affaire judiciaire est publié par Breitbart.com.

Dans son arrêt, la Cour d’Appel a rappelé les faits essentiels de cette affaire et les stratagèmes que Parsi et le NIAC avaient utilisés pour tenter de cacher leurs liens avec le régime iranien. Ils avaient notamment supprimé des donnés sur des disques durs de leurs ordinateurs.

 

Il ressort de l’arrêt de la Cour d’Appel les fait suivants:

• Dans les calendriers électroniques de NIAC, il y a eu les traces de plus de 4000 rendez-vous au fil des ans entre Parsi et les autres officiels de NIAC avec divers interlocuteurs, notamment des représentants du régime iranien;

• NIAC avait volontairement caché 5500 courriels, conversations et correspondance entre Parsi et d’autres officiels de NIAC et des officiels du régime iranien ou des personnes qui soutiennent le régime iranien;

• Le NIAC n’a jamais pu démontrer que les déclarations de M. Daioleslam ou les résultats de ses enquêtes sur NIAC auraient été diffamatoires. Donc, l’accusation de diffamation a été rejetée par la Cour.

• NIAC n’a pas fourni aux enquêteurs judiciaires les donnés disponibles sur ses ordinateurs et ces donnés ont été finalement découvert grâce à des recherches judiciaires effectués sur des disques durs d’ordinateurs.

 

La décision de la Cour d’Appel de Washington est un échec pour NIAC en général et Trita Parsi qui tout en tentant de modifier l’image de la dictature religieuse des mollahs aux Etats-Unis ont voulu se laver de la tache malpropre de serviteur du régime iranien.

 

 

 

7,224FansLike
1,055FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Fonctionnaires iraniens : « Nous sommes tous à blâmer »

En raison de la destruction causé par la guerre Iran-Irak qui a duré huit ans, qui a détruit la...

Iran : « La conquête du pouvoir par les courtiers et les corrompus »

La faction du Guide suprême iranien Ali Khamenei cherche à attribuer la pauvreté généralisée, les inégalités, la division des...

Les manifestations se poursuivent au Khouzistan iranien pour la dixième nuit consécutive

Les habitants de la province iranienne du Khouzistan sont de nouveau descendus dans les rues des villes d'Ahvaz, Dezful,...

La Chine et la Russie se détournent de l’Iran

Les négociations pour relancer l'accord nucléaire iranien JCPOA de 2015 sont au point mort et la tâche du septième...

Iran : « Ne croyez-vous pas que la société explose ?

Esahq Jahangiri, le vice-président iranien, lors d'un rassemblement de responsables du régime, faisant référence aux crises telles que la...

Sommet mondial Iran Libre 2021 : troisième journée

Le troisième et dernier jour du « Sommet mondial de l'Iran libre» s'est tenu lundi, avec cette section de...

Doit lire

Iran : « La conquête du pouvoir par les courtiers et les corrompus »

La faction du Guide suprême iranien Ali Khamenei cherche...

Iran : « Ne croyez-vous pas que la société explose ?

Esahq Jahangiri, le vice-président iranien, lors d'un rassemblement de...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous