Iran and its NeighboursIrakWashington fait un geste vis-à-vis de l'Iran

Washington fait un geste vis-à-vis de l’Iran

-

RFI, 9 novembre – L’armée américaine a libéré vendredi matin neuf Iraniens détenus en Irak, signe possible d’une évolution des rapports entre Washington et Téhéran. En tout une vingtaine d’Iraniens avaient été interpellés dans le pays ces derniers mois, accusés d’aider la rébellion irakienne. Onze d’entre eux sont encore détenus en Irak.

Ces neuf Iraniens ne représentent plus aucune menace pour la sécurité de l’Irak, a annoncé le commandement américain à Bagdad. Parmi les personnes libérées, certaines étaient détenues depuis plus de 10 mois, elles avaient été arrêtées notamment au Kurdistan.

En tout une vingtaine d’Iraniens ont été interpellés en Irak ses derniers mois. Les américains justifient toujours de la même manière leur détention : les prisonniers seraient des membres de la brigade al-Qods, l’unité d’élite des Gardiens de la révolution, chargées des opérations extérieures.

Washington accuse en fait le pouvoir iranien d’encadrer et d’armer les milices chiites irakiennes en leur fournissant par exemple des charges explosives capables de percer le blindage des véhicules militaires américains. Téhéran dément toute implication dans les violences qui secouent l’Irak, mais salue aujourd’hui la libération de ses ressortissants.

Le ministre irakien des Affaires étrangères, Hoshyar Zebari, a salué la libération des neuf Iraniens. « Cela améliorera les relations entre l’Irak, l’Iran et Washington. Ce développement positif devrait être suivi de nouvelles négociations être les trois pays sur l’Irak.», a-t-il déclaré tout en appelant l’Iran et les Etats-Unis à de nouveaux pourparlers.

Le week-end dernier, l’ambassadeur américain à Bagdad Ryan Crocker avait déclaré qu’il rencontrerait prochainement dans la capitale irakienne son homologue iranien Hassan Kazemi Qomi. Les deux diplomates se sont entretenus de la sécurité en Irak le 28 mai et le 24 juillet. Une autre réunion avait eu lieu le 6 août au niveau des experts des deux pays.

Téhéran a posé ce vendredi comme condition à de nouveaux pourparlers avec les Etats-Unis sur l’Irak que Washington en fasse la demande officiellement et directement.

7,062FansLike
1,087FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crises incurables du régime iranien

Au cours des dernières années, les crises incurables du régime iranien ont conduit à une augmentation des protestations et...

En abattant PS752, le gouvernement iranien érode davantage la « confiance » du public

Certains événements provoquent une érosion de la « confiance », en particulier lorsque ces événements sont organisés par un...

Tumulte maximal au sein du régime iranien

À l'occasion du deuxième anniversaire de l'assassinat de Qassem Soleimani, de nombreux responsables iraniens ont parlé de vengeance. Dans...

Le budget bancal du gouvernement iranien

L'économie iranienne est en ruine. Les principaux problèmes de l'Iran sont de faibles taux de production et un niveau...

Le budget du gouvernement Raïssi favorise le clan au pouvoir en Iran

Le budget annuel dans la plupart des pays du monde est élaboré au cours d'un processus minutieux, impliquant une...

Comment Princeton a sacrifié un des siens pour maintenir ses liens avec les mollahs en Iran

Xiyue Wang, un ancien prisonnier américain qui a passé trois ans en Iran, a poursuivi l'Université de Princeton pour...

Doit lire

Les routes de la mort en Iran

Selon les médias d'État iraniens, au premier semestre 2021,...

Les agriculteurs continuent de protester à Ispahan contre la pénurie d’eau

Les protestations en cours à Ispahan ont atteint un...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous