Iran and its NeighboursIrakWashington fait un geste vis-à-vis de l'Iran

Washington fait un geste vis-à-vis de l’Iran

-

RFI, 9 novembre – L’armée américaine a libéré vendredi matin neuf Iraniens détenus en Irak, signe possible d’une évolution des rapports entre Washington et Téhéran. En tout une vingtaine d’Iraniens avaient été interpellés dans le pays ces derniers mois, accusés d’aider la rébellion irakienne. Onze d’entre eux sont encore détenus en Irak.

Ces neuf Iraniens ne représentent plus aucune menace pour la sécurité de l’Irak, a annoncé le commandement américain à Bagdad. Parmi les personnes libérées, certaines étaient détenues depuis plus de 10 mois, elles avaient été arrêtées notamment au Kurdistan.

En tout une vingtaine d’Iraniens ont été interpellés en Irak ses derniers mois. Les américains justifient toujours de la même manière leur détention : les prisonniers seraient des membres de la brigade al-Qods, l’unité d’élite des Gardiens de la révolution, chargées des opérations extérieures.

Washington accuse en fait le pouvoir iranien d’encadrer et d’armer les milices chiites irakiennes en leur fournissant par exemple des charges explosives capables de percer le blindage des véhicules militaires américains. Téhéran dément toute implication dans les violences qui secouent l’Irak, mais salue aujourd’hui la libération de ses ressortissants.

Le ministre irakien des Affaires étrangères, Hoshyar Zebari, a salué la libération des neuf Iraniens. « Cela améliorera les relations entre l’Irak, l’Iran et Washington. Ce développement positif devrait être suivi de nouvelles négociations être les trois pays sur l’Irak.», a-t-il déclaré tout en appelant l’Iran et les Etats-Unis à de nouveaux pourparlers.

Le week-end dernier, l’ambassadeur américain à Bagdad Ryan Crocker avait déclaré qu’il rencontrerait prochainement dans la capitale irakienne son homologue iranien Hassan Kazemi Qomi. Les deux diplomates se sont entretenus de la sécurité en Irak le 28 mai et le 24 juillet. Une autre réunion avait eu lieu le 6 août au niveau des experts des deux pays.

Téhéran a posé ce vendredi comme condition à de nouveaux pourparlers avec les Etats-Unis sur l’Irak que Washington en fasse la demande officiellement et directement.

7,062FansLike
1,121FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les revenus pétroliers du régime iranien soutiennent le terrorisme

Le 2 août, John Kirby, le coordinateur du Conseil de sécurité nationale des États-Unis pour les communications stratégiques à...

Le régime iranien laisse la destruction dans son sillage mais craint un déferlement socio-économique

Lors du procès d'Hamid Noury, l'un des auteurs du massacre de 1988 par le régime iranien, les victimes et...

Iran : les menaces invisibles de la relance du JCPOA: les menaces invisibles de la relance du JCPOA

Dans une annonce récente, le régime iranien a admis qu'il envisageait de construire un nouveau «réacteur de recherche» sur...

Le régime iranien et son  » gâteau sucré  » pour le peuple

Lors d'une soi-disant "cérémonie d'hommage", présentant le commandant du corps Sarallah de la province de Kerman, le deuxième plus...

Iran : la pauvreté provoquera les protestations malgré les plans de répression du régime

Ces jours-ci, le régime iranien est confronté quotidiennement à des rassemblements et des grèves de différents syndicats liés aux...

La justice belge suspend la perspective de la remise à Téhéran d’un Iranien condamné pour terrorisme

Bruxelles, 22 juil 2022 (AFP) – La cour d’appel de Bruxelles, saisie par des opposants iraniens en exil, a...

Doit lire

Le vice-président américain Mike Pence chez les Moudjahidine du Peuple d’Iran en Albanie

Le vice-président américain Mike Pence s’est rendu jeudi chez...

La dégradation progressive du sol iranien, une menace irréversible

Le sol iranien connaît une mort lente et silencieuse....

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous