IranDroits de l'hommeAppels internationaux à stopper l'exécution d'un condamné à mort...

Appels internationaux à stopper l’exécution d’un condamné à mort en Iran

-

Appels internationaux à stopper l'exécution d'un condamné à mort en Iran

Des organisations internationales de défense des droits de l’Homme ont appelé mardi l’Iran à stopper l’exécution prévue jeudi d’un Kurde iranien condamné à mort pour des faits commis alors qu’il était mineur, a rapporté l’AFP.

Saman Naseem, 22 ans, a été condamné à la peine capitale en avril 2013 après avoir été reconnu coupable d’actions armées contre les Gardiens de la révolution, l’armée d’élite du régime iranien, alors qu’il avait 17 ans et était un membre présumé d’un mouvement rebelle kurde.

“Le temps est compté pour Saman Naseem. Le fait que l’Iran veuille exécuter un homme qui a été torturé pour confesser un crime qu’il est accusé d’avoir perpétré alors qu’il était enfant, montre l’état d’injustice dans ce pays”, a affirmé Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du nord.

“Il n’est pas trop tard pour stopper immédiatement l’exécution de Saman Naseem et débuter immédiatement un nouvel examen judiciaire de son dossier”, a-t-elle ajouté.

La Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) a pour sa part dénoncé “la détention et les mauvais traitements” subis par le jeune homme, qui sont une “violation des lois internationales”.

“La condamnation à mort doit être immédiatement annulée et il doit bénéficier d’un procès équitable et qui suit les normes internationales”, a déclaré dans un communiqué le président de la FIDH, Karim Lahidji.

Selon la FIDH, le jeune homme n’a pas eu accès à un avocat lors de son arrestation et sa condamnation était basée sur des confessions extorquées sous la contrainte.

La convention de l’ONU sur les droits de l’enfant, dont l’Iran est signataire, interdit les condamnations à mort pour les mineurs.

L’Iran est régulièrement dénoncé par les organisations internationales et l’ONU pour son application de la peine de mort, notamment pour les mineurs.

Téhéran affirme que la peine capitale, conforme à la charia (loi islamique) en vigueur en Iran depuis la révolution islamique de 1979, est prononcée après un examen approfondi.

7,243FansLike
1,025FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les négociations de Vienne sur le nucléaire iranien

Pour le gouvernement iranien et ses responsables, l'accord nucléaire iranien de 2015 (JCPOA ) semblent n'avoir eu d'autre résultat...

150 personnalités demandent à l’ONU d’enquêter sur les massacres dans les prisons iraniennes en 1988

Avec l’AFP-Plus de 150 personnalités, dont des lauréats du prix Nobel, d’ex-chefs d’Etat ou de gouvernement et d’anciens responsables...

Un diplomate iranien définitivement condamné en Belgique à 20 ans de prison

Avec l’AFP - Son procès avait été qualifié d'"historique" par l'opposition iranienne. La condamnation d'un diplomate iranien à 20 ans...

Le JCPOA n’offre aucun miracle économique

Les responsables iraniens pensaient que le changement de gouvernement aux États-Unis promettait de changer les perspectives économiques de l’Iran....

Iran : L’ayatollah Khamenei critique publiquement le chef de la diplomatie

Ali Khamenei, le guide suprême du régime iranien, a critiqué dimanche son ministre des Affaires étrangères pour avoir déclaré...

Participation des femmes dans le combat pour le changement en Iran

La Commission de la condition de la femme des Nations Unies a tenu sa 65e réunion en mars sur...

Doit lire

Iran : L’ayatollah Khamenei critique publiquement le chef de la diplomatie

Ali Khamenei, le guide suprême du régime iranien, a...

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous