Iran Droits de l'homme La Cour suprême du régime confirme la peine de...

La Cour suprême du régime confirme la peine de mort d’un manifestant en Iran

-

La Cour suprême du régime confirme la peine de mort d'un manifestant en Iran

Par Pooya Stone

La Cour suprême iranienne a confirmé jeudi la condamnation à mort du prisonnier politique Heydar Ghorbani et son cas a été transféré au bureau du procureur de Sanandaj, la province du Kurdistan, pour que son exécution soit appliquée.

Il a été arrêté en 2016 par des agents du ministère du Renseignement et de la Sécurité (vevak) et placé sous la torture à la prison centrale de Sanandaj. Il a maintenant été transféré dans le couloir de la mort.

La Résistance iranienne a exhorté le Secrétaire général des Nations Unies, le Haut Commissaire aux droits de l’homme et le Conseil des droits de l’homme, ainsi que toute autre organisation internationale de défense des droits de l’homme, à arrêter l’exécution de Ghorbani.

Le régime, confronté à une multitude de crises, a eu recours aux exécutions pour tenter de maintenir un climat de peur, dans l’espoir d’éviter de nouvelles manifestations. Mercredi dernier, ils ont exécuté le manifestant Mostafa Salehi, 30 ans, pour avoir «dirigé les émeutes du district de Kahrizsang dans la ville de Najafabad» lors des manifestations de décembre 2017, ce qu’il n’a admis que sous la torture et a nié chaque fois qu’il ne l’était pas.

La Résistance iranienne a déclaré, plus que jamais la communauté internationale doit envoyer une mission d’enquête dans les prisons du régime pour inspecter les conditions et interroger les détenus, en particulier les prisonniers politiques.

Le fascisme religieux au pouvoir en Iran devrait être fermement condamné et isolé par la communauté internationale pour son utilisation continue de la torture et des exécutions arbitraires, en particulier contre les prisonniers politiques, et la violation flagrante et systématique des droits de l’homme à travers le pays … Le régime de L’Iran est réputé pour inventer des scénarios et extorquer des aveux forcés aux prisonniers politiques pour justifier leur exécution.

Maryam Radjavi, présidente du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), a condamné l’exécution de Salehi, la décrivant comme une tentative de “terroriser la population et repousser les soulèvements populaires”, avant d’exhorter la communauté internationale à condamner ces exécutions et à prendre mesures pour protéger les prisonniers politiques.

Il y a un peu plus de deux semaines, une campagne internationale sur les réseaux sociaux utilisant le hashtag # اعدام-نکنید ou « n’exécutez pas», a réussi à empêcher l’exécution de trois jeunes hommes – Amir Hossein Moradi, Saied Tamjidi et Mohammad Rajabi – arrêtés pour avoir protesté lors du soulèvement de novembre 2019.

Leur procès a eu lieu en janvier, et Amnesty International l’a qualifié de «manifestement injuste» en raison du fait que les aveux de Moradi, 25 ans, ont été extorqués sous une torture brutale.

7,331FansLike
990FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les décideurs occidentaux ont ignoré les relations entre l’Iran et Al-Qaïda

Dans un discours récent, l’ancien secrétaire d’État Mike Pompeo a clairement indiqué que les décideurs politiques occidentaux avaient eu...

Les autorités iraniennes insistent sur les châtiments corporels

Alors que le droit international interdit les châtiments corporels, comme la flagellation et l'amputation, les qualifiant de torture, ils...

Iran : Les États-Unis désignent comme terroristes deux piliers de l’empire économique de Khamenei

Le 13 janvier, le Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département américain du Trésor a désigné deux...

Iran – Khamenei interdit l’importation de vaccins pour COVID 19

En Iran, pas un jour ne se passe sans une triste nouvelle de l'augmentation du nombre de décès liés...

Téhéran met en péril la paix mondiale et régionale par un enrichissement illégal d’uranium

Le mardi 5 janvier, Téhéran a annoncé sa nouvelle violation de l'accord nucléaire de 2015 avec les puissances mondiales,...

La leçon à tirer du « grand complot » des services secret des mollahs d’Iran en France

Ces temps-ci, les crimes et manipulations du régime iranien sont de nouveau des sujets de forte attention à différents...

Doit lire

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous