IranDroits de l'hommeLes autorités iraniennes avancent de nouvelles accusations contre le...

Les autorités iraniennes avancent de nouvelles accusations contre le prisonnier politique Soheil Arabi

-

Les autorités iraniennes ont porté une nouvelle accusation contre le prisonnier politique Soheil Arabi. Après une période de silence sur le sort de ce prisonnier politique, le 23 décembre, il a été informé des nouvelles accusations par vidéoconférence au tribunal de Shahr-e Rey.

Selon les rapports fournis par le site Web de défense des droits de l’homme et des droits civils fa.iranfreedom.org, des responsables judiciaires de la section 8 de la juridiction de Shahr-e Rey ont accusé Soheil Arabi de propagande contre l’État. Ceci intervient alors que depuis 2015, Arabi n’a pas eu accès à l’extérieur de la prison et n’a même pas eu de congé pendant la pandémie de coronavirus.

Pendant un mois, il n’y avait aucune nouvelle sur Soheil Arabi
Le 18 septembre, Soheil Arabi a été soudainement convoqué au bureau du directeur du Grand Pénitencier de Téhéran, Chaharmahali. Ensuite, le gardien de prison l’a transféré dans un endroit inconnu. Après de nombreux suivis de la part de ses familles, les autorités ont reconnu que Soheil Arabi avait été transféré dans le quartier de quarantaine appelé «Suite» de la prison de Raja’i Shahr de Karaj, dans la province d’Alborz.

Finalement, contrairement aux fausses informations des autorités, Soheil Arabi a appelé sa famille du quartier 2A de la prison d’Evin le 20 octobre. Ce quartier est contrôlé par le Département des renseignements du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI). Les prisonniers sont exposés à des tortures inhumaines et à d’autres mauvais traitements par des interrogateurs cruels comme Raouf et Sattar.

Plus tard, le 17 novembre, les autorités ont finalement transféré Arabi à la prison de Raja’i Shahr, quartier 4 – salle 10. Simultanément, ce prisonnier politique a fait face à de nouvelles allégations de la part du département des renseignements du CGRI. En raison de sa dénonciation au sujet d es conditions horribles du Grand Pénitencier de Téhéran, en particulier pendant le coronavirus, les autorités ont déposé de nouvelles accusations sous le prétexte de «propagande contre l’État».

Torturer et harceler les prisonniers
En outre, Soheil Arabi a été torturée à maintes reprises par les gardiens de prison du Grand Pénitencier de Téhéran. Sous la supervision du directeur, les gardiens ont attaqué, torturé et harcelé à plusieurs reprises ce prisonnier politique.

Lors d’une agression, Soheil Arabi a été blessé aux testicules et les agresseurs lui ont cassé le nez. Les autorités l’ont privé de soins médicaux. Depuis, il ne peut plus respirer facilement.

Iran : Appels internationaux pour la libération de Soheil Arabi
Le 17 octobre, Amnesty International a exprimé ses inquiétudes concernant la situation de Soheil Arabi et à son sort incertain. «Le prisonnier d’opinion Soheil Arabi a été transféré du pénitencier central du Grand Téhéran le 18 septembre 2020. Les responsables de la prison ont dit à sa famille qu’il est maintenant détenu à la prison de Raja’i Shahr, Karaj, mais Soheil Arabi n’a eu aucun contact avec le monde extérieur depuis son transfert », a tweeté Amnesty.

De plus, Amnesty International a mentionné les risques de torture contre ce prisonnier, ajoutant: «Cela fait craindre que Soheil Arabi ne soit exposé à la torture ou à d’autres mauvais traitements puisqu’il n’a eu aucun contact avec le monde extérieur depuis près d’un mois. Le refus de tout contact est également la cause de la grande inquiétude de la famille Soheil Arabi. »

De plus, Amnesty a appelé les autorités iraniennes à libérer Soheil Arabi immédiatement et sans condition. «Les autorités iraniennes doivent libérer immédiatement et sans condition Soheil Arabi. En attendant, il doit être protégé contre la torture et autres mauvais traitements, recevoir d’urgence tous les soins médicaux dont il pourrait avoir besoin et avoir accès à sa famille et à un avocat de son choix », a écrit Amnesty sur son compte Twitter qui suit les développements en Iran.

7,062FansLike
1,121FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les revenus pétroliers du régime iranien soutiennent le terrorisme

Le 2 août, John Kirby, le coordinateur du Conseil de sécurité nationale des États-Unis pour les communications stratégiques à...

Le régime iranien laisse la destruction dans son sillage mais craint un déferlement socio-économique

Lors du procès d'Hamid Noury, l'un des auteurs du massacre de 1988 par le régime iranien, les victimes et...

Iran : les menaces invisibles de la relance du JCPOA: les menaces invisibles de la relance du JCPOA

Dans une annonce récente, le régime iranien a admis qu'il envisageait de construire un nouveau «réacteur de recherche» sur...

Le régime iranien et son  » gâteau sucré  » pour le peuple

Lors d'une soi-disant "cérémonie d'hommage", présentant le commandant du corps Sarallah de la province de Kerman, le deuxième plus...

Iran : la pauvreté provoquera les protestations malgré les plans de répression du régime

Ces jours-ci, le régime iranien est confronté quotidiennement à des rassemblements et des grèves de différents syndicats liés aux...

La justice belge suspend la perspective de la remise à Téhéran d’un Iranien condamné pour terrorisme

Bruxelles, 22 juil 2022 (AFP) – La cour d’appel de Bruxelles, saisie par des opposants iraniens en exil, a...

Doit lire

Le vice-président américain Mike Pence chez les Moudjahidine du Peuple d’Iran en Albanie

Le vice-président américain Mike Pence s’est rendu jeudi chez...

La dégradation progressive du sol iranien, une menace irréversible

Le sol iranien connaît une mort lente et silencieuse....

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous