IranDroits de l'hommeIran : Nouvelle vague d'arrestations dans la province du...

Iran : Nouvelle vague d’arrestations dans la province du Khouzistan

-

Selon des militants des droits humains, les autorités iraniennes ont lancé une nouvelle vague d’arrestations dans la province du Khouzistan, dans le sud-ouest de l’Iran. L’association de défense des droits de l’homme « Non à la prison – Non à l’exécution » a rapporté qu’à l’aube du 30 décembre, des agents de renseignement affiliés au ministère du Renseignement et de la Sécurité (MOIS ou Vevak) ont arrêté M. Hossein Zadeh Shaye (Shenavari).

M. Shaye est âgé de 42 ans et vient du district de Taleghani dans le comté de Bandar Mahshahr. Il est caméraman et en plus des activités culturelles, il filme des concerts. M. Shaye collaborait également avec une autre activiste culturelle Fatemeh Tamimi, qui avait été arrêtée le 9 décembre.

Tamimi et sa partenaire Maryam Ameri – qui a également été arrêtée le 10 décembre – collectaient des histoires traditionnelles, des berceuses et des chansons en arabe auprès de villageois locaux. Shaye les avait également aidés à produire et publier ces pièces sur la page Instagram de Tamimi – suivie par 25 000 personnes – pour les inscrire comme faisant partie de l’histoire de la région.

Des agents du renseignement ont brutalement attaqué les maisons de ces militants et saisi leurs effets personnels tels que des ordinateurs portables, des smartphones et des cartes mémoire, en plus de les détenir. Pour instiller un sentiment de peur, ils ont mené le raid avec plusieurs véhicules au domicile de M. Shaye avant l’aube.

«À 4 heures du matin, le 30 décembre, les forces du service des renseignements ont assiégé la maison de Hossein Zadeh Shaye avec plusieurs véhicules. Ils ont créé un sentiment de peur au sein de cette famille et ont confisqué tout le matériel de tournage, y compris sa caméra, son portable et son ordinateur. Ensuite, des agents du renseignement ont transféré Hossein Zadeh Shaye au département des renseignements d’Ahvaz », a déclaré une source proche du dossier.

M. Shaye souffre de douleurs intestinales, d’asthme chronique et d’une infection aux calculs rénaux. Dans ce contexte, sa famille est profondément préoccupée par sa santé et sa vie face à la torture inhumaine et aux mauvais traitements habituellement pratiqués lors d’interrogatoires.

La famille Shaye a exhorté les organisations internationales et de défense des droits humains à faire pression sur la République islamique pour qu’elle libère ce militant culturel immédiatement et sans condition. «Il est l’un des défenseurs des Arabes iraniens à Ahvaz, qui a rendu compte de la souffrance et de la misère de ces personnes», a déclaré la famille.

De plus, le 30 décembre, la justice a condamné Lamia (Sahba) Hemadi, 23 ans, à sept ans de prison sous l’accusation de «Baghi», [émeutier] et «agissement contre la sécurité nationale». Elle était également une militante culturelle et les autocrates ne pouvaient pas tolérer ses activités.

Au cours du mois dernier, les forces de sécurité de l’État (SSF) et les agents du MOIS ont arrêté un nombre important de militants des droits civils et culturels. Ils ont détenu Azhar, Abbas et Reza Albo-Ghabish – tous âgés de moins de 20 ans – début décembre, Fatemeh Tamimi le 9 décembre, Maryam Ameri le 10 décembre et Zeinab Savari avec son petit frère et sa petite sœur le 11 décembre.

Les observateurs affirment que le gouvernement iranien continue d’intimider la société avec de telles actions oppressives. Ils ont estimé qu’étant donné la déception du public face aux performances misérables du gouvernement dans différents secteurs, notamment les problèmes économiques, les droits civils, la lutte contre le coronavirus et l’achat du vaccin Covid-19, les ayatollahs ont intensifié les mesures répressives pour réprimer toute manifestation.

7,062FansLike
1,121FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les revenus pétroliers du régime iranien soutiennent le terrorisme

Le 2 août, John Kirby, le coordinateur du Conseil de sécurité nationale des États-Unis pour les communications stratégiques à...

Le régime iranien laisse la destruction dans son sillage mais craint un déferlement socio-économique

Lors du procès d'Hamid Noury, l'un des auteurs du massacre de 1988 par le régime iranien, les victimes et...

Iran : les menaces invisibles de la relance du JCPOA: les menaces invisibles de la relance du JCPOA

Dans une annonce récente, le régime iranien a admis qu'il envisageait de construire un nouveau «réacteur de recherche» sur...

Le régime iranien et son  » gâteau sucré  » pour le peuple

Lors d'une soi-disant "cérémonie d'hommage", présentant le commandant du corps Sarallah de la province de Kerman, le deuxième plus...

Iran : la pauvreté provoquera les protestations malgré les plans de répression du régime

Ces jours-ci, le régime iranien est confronté quotidiennement à des rassemblements et des grèves de différents syndicats liés aux...

La justice belge suspend la perspective de la remise à Téhéran d’un Iranien condamné pour terrorisme

Bruxelles, 22 juil 2022 (AFP) – La cour d’appel de Bruxelles, saisie par des opposants iraniens en exil, a...

Doit lire

Le vice-président américain Mike Pence chez les Moudjahidine du Peuple d’Iran en Albanie

Le vice-président américain Mike Pence s’est rendu jeudi chez...

La dégradation progressive du sol iranien, une menace irréversible

Le sol iranien connaît une mort lente et silencieuse....

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous