IranDroits de l'hommeCent infirmières émigrent d'Iran chaque mois

Cent infirmières émigrent d’Iran chaque mois

-

«Le taux d’émigration des infirmières a augmenté par rapport aux années précédentes, et 100 infirmières émigrent chaque mois d’Iran en moyenne. D’autres pays accueillent vivement les infirmières iraniennes », a déclaré le jeudi 8 avril Mohammad Mirza-Beigi, directeur général de l’Organisation des soins infirmiers iraniens.

L’émigration des infirmières a considérablement augmenté alors que le pays a extrêmement besoin de ressources humaines dans les secteurs de la santé et de la médecine en raison de l’épidémie de coronavirus. L’Iran est le pays le plus touché du Moyen-Orient en ce qui concerne la maladie. Selon le ministère de la Santé, 63 884 personnes ont perdu la vie à cause de la pandémie au 8 avril.

Les professionnels de la santé, et même les membres du siège de la lutte contre le Covid-19 du pays, contestent les statistiques officielles, estimant que ce nombre est sous-estimé. Selon les rapports des dissidents iraniens, le nombre réel de morts est quatre fois le chiffre du ministère de la Santé.

«Plus de 246 400 personnes sont mortes de coronavirus dans 535 villes réparties dans les 31 provinces iraniennes», a déclaré l’opposition des Moudjahidine du Peuple d’Iran (MEK, OMPI).

Contrairement à d’autres pays, les infirmières iraniennes sont confrontées à d’énormes dilemmes. Malgré leur travail sincère au milieu de la crise de Covid-19, des milliers de ces personnes altruistes n’ont pas encore reçu leur salaire mensuel depuis des mois. Alors que les infirmières iraniennes subissent des difficultés supplémentaires en raison du manque de personnel sanitaire et médical dans le pays, ce qui a compliqué le dilemme au cours des 14 derniers mois.

«Il semble que [le gouvernement] perd du temps. De tels comportements envers les infirmières ne sont pas une source d’inspiration», a déclaré Mirza-Beigi. «En plus des 140 000 infirmières qui soignent les patients hospitalisés, nous avons 60 000 étudiantes en sciences infirmières dans les universités de sciences médicales. De plus, nous avons 30 000 infirmières qui fournissent des services aux unités de soins à domicile de manière communautaire.

Le nombre fourni par le chef de l’organisation des soins infirmiers est bien inférieur à la moyenne mondiale. Cela signifie qu’il y a trois infirmières pour 1 000 citoyens alors que la moyenne mondiale est d’au moins 4 à 8 infirmières pour 1 000 personnes. «Par rapport à d’autres pays qui comptent au moins entre quatre et huit infirmières pour 1 000 habitants, nous n’avons que 0,9 infirmière, ce qui signifie que nous avons moins d’une infirmière pour 1 000 habitants», a ajouté Mirza-Beigi.

La catastrophe, cependant, ne se limite pas aux seules infirmières. Les membres de leur famille tolèrent également des dilemmes éreintants dans les domaines financiers et même psychologiques. Iran News Update a rapporté l’année dernière que 111 membres du personnel médical étaient décédés de Covid-19 en Iran au 17 avril 2020. Le refus des responsables de fournir l’équipement nécessaire est la principale raison du taux de mortalité élevé parmi les infirmières iraniennes.

Dans un rapport du 3 septembre 2020, Amnesty International a annoncé que plus de 7000 agents de santé avaient perdu la vie dans le monde à cause du coronavirus. L’organisation a classé l’Iran avec 164 – chiffre officiel – le 11ème pays en termes de décès parmi le personnel médical.

De plus, l’ancien ministre des Sciences Mostafa Moeen avait parlé des cas de mortalité élevée parmi les agents de santé iraniens. «Pourquoi les pertes parmi notre cher personnel médical, qu’il s’agisse de médecins, d’infirmières ou de pharmaciens. Devraient-elles être supérieures à la moyenne internationale? Malheureusement, plus de 180 médecins, infirmières et autres forces irremplaçables de la santé et de la médecine sont mortes et plus de 6 000 ont contracté la maladie », a déclaré Moeen dans une interview avec Sharq le 2 août 2020.

7,243FansLike
1,025FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les négociations de Vienne sur le nucléaire iranien

Pour le gouvernement iranien et ses responsables, l'accord nucléaire iranien de 2015 (JCPOA ) semblent n'avoir eu d'autre résultat...

150 personnalités demandent à l’ONU d’enquêter sur les massacres dans les prisons iraniennes en 1988

Avec l’AFP-Plus de 150 personnalités, dont des lauréats du prix Nobel, d’ex-chefs d’Etat ou de gouvernement et d’anciens responsables...

Un diplomate iranien définitivement condamné en Belgique à 20 ans de prison

Avec l’AFP - Son procès avait été qualifié d'"historique" par l'opposition iranienne. La condamnation d'un diplomate iranien à 20 ans...

Le JCPOA n’offre aucun miracle économique

Les responsables iraniens pensaient que le changement de gouvernement aux États-Unis promettait de changer les perspectives économiques de l’Iran....

Iran : L’ayatollah Khamenei critique publiquement le chef de la diplomatie

Ali Khamenei, le guide suprême du régime iranien, a critiqué dimanche son ministre des Affaires étrangères pour avoir déclaré...

Participation des femmes dans le combat pour le changement en Iran

La Commission de la condition de la femme des Nations Unies a tenu sa 65e réunion en mars sur...

Doit lire

Iran : L’ayatollah Khamenei critique publiquement le chef de la diplomatie

Ali Khamenei, le guide suprême du régime iranien, a...

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous