IranDroits de l'hommeL'arrestation de 7 avocats et militants civils en Iran

L’arrestation de 7 avocats et militants civils en Iran

-

Des rapports indiquent que sept avocats et militants civils ont été arrêtés en Iran le samedi 14 août. Le groupe d’activistes et d’avocats de la société civile aurait été arrêté parce qu’ils avaient l’intention de poursuivre le guide suprême Ali Khamenei et les membres du Groupe de travail national sur les coronavirus pour négligence dans leurs devoirs, qui a entraîné la mort de milliers d’Iraniens.

Selon certaines informations, Arash Kaykhosravi, Mostafa Nili, Mehdi Mahmoudian, Mohammad Reza Faghihi, Mohammad Hadi Erfanian Kaseb, Maryam Afrafraz et Leila Heidari, un groupe d’avocats et de militants civils, ont été arrêtés par les forces de sécurité à Téhéran samedi et emmenés dans un emplacement inconnu.

Lors des arrestations, une partie des effets personnels des citoyens, dont leurs téléphones portables, ont été confisqués par les forces de sécurité.

Les raisons exactes des détentions et le sort des sept avocats ne sont pas connus, et il y a des spéculations que le nombre de détenus est susceptible d’avoir été plus élevé.

Arash Kaykhosravi, Mostafa Nili, Mohammad Reza Faghihi, Mohammad Hadi Erfanian Kaseb et Leila Heidari sont avocats, Mehdi Mahmoudian est journaliste et Maryam Afrafraz est une militante des droits civiques et membre de la communauté Imam Ali.

Il est à noter qu’à la suite du massacre massif des personnes atteintes du coronavirus, délibérément étendu par le régime, la colère du peuple contre Khamenei s’est accrue. Les gens maudissent publiquement Khamenei et le blâment pour la situation actuelle. Cette situation est devenue le sujet majeur des gens dans les médias sociaux en langue persane.

Au cours des conflits entre les factions du régime, il est devenu clair que le gouvernement a délibérément bloqué l’importation de vaccins. Khamenei a effectivement laissé le peuple iranien sans défense contre le coronavirus sous prétexte que les vaccins étrangers sont des sujets d’inimitié contre le peuple iranien. Après cela, certaines éléments du régime ont justifié cette politique, en arguant que peut-être les pays occidentaux mettaient en place des puces électroniques et des GPS avec leur vaccin dans le corps des gens.

Et maintenant, il est devenu trop tard pour que le pays achète ces vaccins efficaces. Comme l’a déclaré le Dr Seyed Ali Hosseini Esfidvajani, spécialiste des systèmes complexes et membre du corps professoral de physique de l’Université Beheshti, dans un article publié par le Salam-e-no le 15 août 2021 :

« Le problème avec la vaccination est que les vaccins efficaces sont pré-achetés depuis des mois et il est peu probable qu’un vaccin efficace soit disponible rapidement dans le pays.

« Expliquez qu’une comparaison des données des Émirats arabes unis et du Royaume-Uni montre que l’efficacité du vaccin Sinopharm peut n’être que de 50 %, et si ce nombre est correct, cela signifie que si nous vaccinons tout le pays avec Sinopharm, nous serons comme un pays de 40 millions de non vaccinés, et la prochaine vague de coronavirus est en route.

« Par conséquent, en plus d’acheter des vaccins chinois qui sont plus disponibles, il faut penser à acheter des vaccins efficaces comme AstraZeneca ou BioNTech. Le problème, cependant, est que ces vaccins ont été pré-achetés pour les mois à venir, et les chances que les 10 millions de besoins du pays soient immédiatement satisfaits sont minces. »

Et il devient clair que le véritable objectif de Khamenei était d’empêcher les protestations du peuple, bien que pendant un certain temps, en occupant le peuple avec le coronavirus, la mort et les difficultés économiques.

Cet acte inhumain a fait jusqu’à présent au moins 360.000 morts, selon l’opposition démocratique de l’OMPI ou Moudjahidine du Peuple d’Iran. Une situation qui devrait inquiéter Khamenei car malgré les calculs du régime cela deviendra son piège. L’arrestation de ces sept avocats et militants, si elle est liée à cette montée de la colère publique contre Khamenei, montre à quel point le gouvernement craint le mouvement populaire.

7,224FansLike
1,082FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Indignations à la suite de l’exécution d’un mineur en Iran

Le 24 novembre, le prisonnier iranien Arman Abdolali a été exécuté malgré une campagne internationale pour lui sauver la...

Les agriculteurs continuent de protester à Ispahan contre la pénurie d’eau

Les protestations en cours à Ispahan ont atteint un tournant vendredi. Les agriculteurs ont organisé des manifestations dans le...

La pauvreté s’aggrave en Iran au 100e jour de Raïssi du pouvoir

Ebrahim Raïssi et son gouvernement ont promis au peuple iranien que ses conditions de vie seraient modifiées rapidement après...

Le drame de 1988 en Iran : témoignage de Mahmoud Royaï au procès d’Hamid Noury ​​en Albanie

Les cinq dernières sessions du procès d’Hamid Noury ​​se sont tenues en Albanie. Le lieu du procès a été...

Une loi sur la natalité mais fait reculer le droit à la santé pour les femmes en Iran

Une loi visant à relancer la natalité est entrée en vigueur en Iran, après avoir suscité l'inquiétude sur des...

Un projet d’attentat en France contre l’opposition iranienne jugé en appel

AFP - Deux hommes et une femme, complices présumés d'un projet d'attentat contre un rassemblement de l'opposition iranienne en France...

Doit lire

Les agriculteurs continuent de protester à Ispahan contre la pénurie d’eau

Les protestations en cours à Ispahan ont atteint un...

Faux diplômes vendu pour 9000 dollars en Iran

Au sein du régime iranien, en raison de la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous