IranDroits de l'hommeIran : augmentation inquiétante des exécutions

Iran : augmentation inquiétante des exécutions

-

Selon l’ONG Iran Human Rights Monitor (Iran HRM), le nombre d’exécutions en Iran a augmenté depuis l’élection présidentielle de juin. Avec les 52 exécutions qui ont eu lieu en juillet portant le nombre total pour 2021 à 192 jusqu’à présent, cela montre à quel point la situation des droits humains en Iran s’aggrave.

Iran HRM a déclaré : « Parmi ceux-ci, seuls cinq ont été rapportés par les médias d’État. Le nombre réel d’exécutions en Iran est beaucoup plus élevé. Le régime iranien procède à la plupart des exécutions en secret et à l’abri des regards. Aucun témoin n’est présent au moment de l’exécution, sauf ceux qui les exécutent.

L’un des derniers pays au monde qui, à ce jour, continue d’appliquer systématiquement la peine de mort pour les crimes commis par des enfants de moins de 18 ans, l’Iran viole totalement son engagement envers le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, ainsi que la Convention relative aux droits de l’enfant.

Un exemple en est le cas d’Ebrahim Shahbakhsh, un prisonnier de 23 ans originaire de Baloutchi. Il a été exécuté en juillet par les autorités iraniennes, six ans après son arrestation pour trafic de drogue à l’âge de 17 ans.

Sur les 52 exécutions qui ont eu lieu en juillet, 18 concernaient des infractions liées à la drogue, 30 pour meurtre et 2 pour viol. On ne sait pas si les détails ou la raison derrière les 2 dernières exécutions.

Iran HRM a déclaré : « Ebrahim Raïssi est devenu président de l’Iran, même si son curriculum vitae est rempli de crimes contre le peuple iranien et l’humanité. Peu de temps après l’annonce de son ascension, la secrétaire générale d’Amnesty International, Agnès Callamard, a critiqué l’ascension de Raïssi à la deuxième position la plus puissante du pays.

Callamard a déclaré que le fait qu’Ebrahim Raïssi ait pu accéder à un poste présidentiel au lieu de subir une enquête sur ses crimes contre l’humanité au cours des 4 dernières décennies est un sombre rappel que l’impunité continue de régner en maître en Iran.

Iran HRM a déclaré : « Selon Amnesty International, l’Iran est le plus grand utilisateur de la peine capitale dans la région et le deuxième au monde après la Chine.

Même si les responsables gouvernementaux ont admis que les exécutions de détenus qui ont été condamnés pour des accusations liées à la drogue sont inefficaces dans la lutte contre le trafic de drogue, le gouvernement iranien continue d’appliquer les peines de mort pour ces prisonniers. En fait, les exécutions produisent l’effet inverse, le trafic de drogue se poursuivant toujours.

Iran HRM appelle maintenant le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et d’autres institutions des droits de l’homme dans le monde à prendre des mesures urgentes afin de sauver la vie des prisonniers iraniens actuellement dans le couloir de la mort.

Iran HRM a déclaré : « Le dossier des violations des droits de l’homme du régime iranien doit être soumis au Conseil de sécurité de l’ONU. Les dirigeants et les responsables du régime des mollahs en Iran doivent être traduits en justice pour quatre décennies de crimes contre l’humanité. »

7,224FansLike
1,080FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les enseignants iraniens protestent contre le régime

Le 2 décembre, des enseignants iraniens dans près de 50 villes à travers l'Iran ont organisé des manifestations pour...

Même le JCPOA est relancé il ne sauvera pas le régime iranien

Depuis le début de la crise nucléaire du régime iranien, qui a été révélée par le groupe d'opposition iranien...

Indignations à la suite de l’exécution d’un mineur en Iran

Le 24 novembre, le prisonnier iranien Arman Abdolali a été exécuté malgré une campagne internationale pour lui sauver la...

Les agriculteurs continuent de protester à Ispahan contre la pénurie d’eau

Les protestations en cours à Ispahan ont atteint un tournant vendredi. Les agriculteurs ont organisé des manifestations dans le...

La pauvreté s’aggrave en Iran au 100e jour de Raïssi du pouvoir

Ebrahim Raïssi et son gouvernement ont promis au peuple iranien que ses conditions de vie seraient modifiées rapidement après...

Le drame de 1988 en Iran : témoignage de Mahmoud Royaï au procès d’Hamid Noury ​​en Albanie

Les cinq dernières sessions du procès d’Hamid Noury ​​se sont tenues en Albanie. Le lieu du procès a été...

Doit lire

Les agriculteurs continuent de protester à Ispahan contre la pénurie d’eau

Les protestations en cours à Ispahan ont atteint un...

Faux diplômes vendu pour 9000 dollars en Iran

Au sein du régime iranien, en raison de la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous