IranDroits de l'hommeDes experts de l'ONU réclament la libération de Nasrin...

Des experts de l’ONU réclament la libération de Nasrin Sotoudeh et Jahar Panahi

-

GENEVE, 01 nov 2012 (AFP) – Un groupe d’experts indépendants de l’ONU a lancé un appel jeudi pour la libération de prison de l’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh et du cinéaste Jafar Panahi, tous deux lauréats du prix Sakharov 2012, selon un communiqué du Haut Commissariat de l’ONU pour les droits de l’homme.

« Je suis particulièrement inquiet à propos de Mme Sotoudeh, dont l’état de santé se détériore suite à la suite de la grève de la faim qu’elle a entamée le 17 octobre, pour dénoncer ses conditions de détention, et les restrictions imposées aux membres de sa famille », a déclaré le rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’homme en Iran, M. Ahmed Shaheed (Maldives)

« Les détentions de Mme Sotoudeh et de M. Panahi semblent directement liées à leur travail de défense des droits de l’homme, et en flagrante violation des règles internationales des droits de l’homme », a ajouté le rapporteur spécial de l’ONU sur les défenseurs des droits de l’homme, Mme Margaret Sakaggya (Ouganda)

« Le gouvernement iranien doit tout faire pour garantir les libertés fondamentales de ceux qui travaillent pour le respect des droits de l’homme », a-t-elle ajouté.

De son côté, le rapporteur spécial pour le droit à la liberté d’opinion et d’expression, M. Frank La Rue (Guatemala) a souligné que « la mise en détention de M. Panahi pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression au travers de son activité de cinéaste et son activité politique, va à l’encontre des lois internationales qui garantissent que nul ne peut être poursuivi pour un discours politique pacifique ».

Au moins 32 avocats et plusieurs défenseurs connus des droits de l’homme sont actuellement emprisonnés en Iran.

Parmi ceux-ci, figure le juriste Mohammad Ali Dadkhan, arrêté en septembre dernier et condamné à 9 ans de prison.

Pour sa part, le rapporteur spécial de l’ONU en charge de l’indépendance des juges et des avocats, Mme Gabriela Knaul (Brésil), s’est déclarée « très préocccupée par la campagne de persécution à l’encontre des défenseurs des droits de l’homme » en Iran.

7,224FansLike
1,070FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le JCPOA est devenu un «cadavre puant» pour les dirigeants iraniens

Hossein Shariatmadari, rédacteur en chef du quotidien iranien Kayhan, principal porte-parole du guide suprême du régime Ali Khamenei, a...

Iran : un désastre économique et sociale provoqué par la gabegie des dirigeants

Selon les statistiques mondiales, l'Iran se classe en tête de liste des 10 pays avec la plus forte croissance...

La misère des enseignants iraniens

Alors que le monde célébrait la Journée des enseignants le 5 octobre, pour honorer les enseignants et leur travail...

Indignation publique après l’exécution d’un prisonnier innocent en Iran

Bien qu'il ait été acquitté, Abbas-Gholi Salehi, 42 ans, a été exécuté mercredi dernier par le régime iranien à...

Raïssi demande à la banque centrale de restituer les ressources en devises du régime iranien

Le président du régime iranien Ebrahim Raïssi a ajouté un nouveau fait à son cas d'incompétence et son incapacité...

Les manifestations se poursuivent en Iran en réponse aux crises sociales et économiques actuelles

Ces dernières semaines, de nombreuses manifestations ont eu lieu à travers l'Iran en raison de l'agitation de la société...

Doit lire

L’objectif du sommet de Bagdad et son impact sur le gouvernement iranien

Le Sommet de Bagdad s'est tenu dans la capitale...

Iran : « La conquête du pouvoir par les courtiers et les corrompus »

La faction du Guide suprême iranien Ali Khamenei cherche...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous