Iran Droits de l'homme Des experts de l'ONU réclament la libération de Nasrin...

Des experts de l’ONU réclament la libération de Nasrin Sotoudeh et Jahar Panahi

-

GENEVE, 01 nov 2012 (AFP) – Un groupe d’experts indépendants de l’ONU a lancé un appel jeudi pour la libération de prison de l’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh et du cinéaste Jafar Panahi, tous deux lauréats du prix Sakharov 2012, selon un communiqué du Haut Commissariat de l’ONU pour les droits de l’homme.

“Je suis particulièrement inquiet à propos de Mme Sotoudeh, dont l’état de santé se détériore suite à la suite de la grève de la faim qu’elle a entamée le 17 octobre, pour dénoncer ses conditions de détention, et les restrictions imposées aux membres de sa famille”, a déclaré le rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’homme en Iran, M. Ahmed Shaheed (Maldives)

“Les détentions de Mme Sotoudeh et de M. Panahi semblent directement liées à leur travail de défense des droits de l’homme, et en flagrante violation des règles internationales des droits de l’homme”, a ajouté le rapporteur spécial de l’ONU sur les défenseurs des droits de l’homme, Mme Margaret Sakaggya (Ouganda)

“Le gouvernement iranien doit tout faire pour garantir les libertés fondamentales de ceux qui travaillent pour le respect des droits de l’homme”, a-t-elle ajouté.

De son côté, le rapporteur spécial pour le droit à la liberté d’opinion et d’expression, M. Frank La Rue (Guatemala) a souligné que “la mise en détention de M. Panahi pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression au travers de son activité de cinéaste et son activité politique, va à l’encontre des lois internationales qui garantissent que nul ne peut être poursuivi pour un discours politique pacifique”.

Au moins 32 avocats et plusieurs défenseurs connus des droits de l’homme sont actuellement emprisonnés en Iran.

Parmi ceux-ci, figure le juriste Mohammad Ali Dadkhan, arrêté en septembre dernier et condamné à 9 ans de prison.

Pour sa part, le rapporteur spécial de l’ONU en charge de l’indépendance des juges et des avocats, Mme Gabriela Knaul (Brésil), s’est déclarée “très préocccupée par la campagne de persécution à l’encontre des défenseurs des droits de l’homme” en Iran.

7,283FansLike
990FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran: la tuerie des porteurs de carburant baloutche et manifestations à Saravan

Le 22 février, les forces du CGRI ont ouvert le feu sur un groupe de porteurs de carburant à...

Syrie : les États-Unis mènent un raid meurtrier contre des milices pro-Iran

Le président américain, Joe Biden, a autorisé, jeudi 25 février, une frappe en Syrie contre des infrastructures appartenant à...

Des ressortissants iraniens demandent à l’Union européenne de sanctionner le régime

Belga - Des ressortissants iraniens ont manifesté lundi matin au rond-point Schuman à Bruxelles pour demander à l'Union européenne...

La pauvreté en Iran est-elle le résultat de sanctions ou de la gabegie des mollahs ?

La situation économique du peuple iranien est si mauvaise qu’elle est devenue le sujet de conversation de la rue...

Iran : Pourquoi Khamenei a-t-il peur de l’Internet par satellite ?

Il y a beaucoup de nouvelles ces jours-ci sur la finalisation de l'Internet par satellite. Elon Musk, PDG de...

Iran : Le régime produit de l’uranium métal en violation de l’accord de 2015

Avec AFP : L'Agence internationale de l'énergie atomique a annoncé mercredi que l'Iran avait démarré la production d'uranium métal...

Doit lire

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous