Iran Iran (actualité) Iran : Un pouvoir proche de la rupture

Iran : Un pouvoir proche de la rupture

-

Iran : Un pouvoir proche de la rupture

L’analyste Gérard Vespierre, chercheur associé à la Fondation d’études pour le Moyen-Orient, a décortiqué la crise iranienne dans son dernier billet publié sur le site de La Tribune. Extraits :

L’Iran vient de connaître, à nouveau, de très tristes heures. Après les manifestations de 2017, et 2018, maintenant 2019. Les manifestations des années précédentes avaient pour cause la désastreuse gestion des précieuses ressources en eau du pays, et le tout aussi désastreux état des finances et de l’économie. Les conséquences ont eu pour noms : baisse des rendements agricoles et forte dégradation du niveau de vie (…)

Le tournant 2019-2020
L’appauvrissement de la population et l’augmentation du prix de l’essence décidé par l’Etat ont constitué les ressorts des soulèvements au mois de novembre, dans plus de 150 villes iraniennes. Il était vital pour le régime de rétablir l’ordre, et cela fut fait au prix de 1.500 morts selon les informations patiemment recueillies, à l’intérieur même du régime, par l’agence Reuters. Cette nécessité de maintenir l’ordre était d’autant plus impérieuse, que des manifestations populaires des voisins irakiens se déroulaient au cri de « Iran dehors ». Ces deux mouvements simultanés risquaient de mettre sérieusement en danger le pouvoir à Téhéran.

Une répression sanguinaire, à la fois en Irak (plus de 460 morts) et dans toutes les villes iraniennes, si elle a maintenu, à court terme, la population chez elle, risque de provoquer un ressentiment anti-régime encore plus fort et plus profond. C’est probablement ce qui est en train de se passer…

A cette situation sociale vient de s’ajouter la réprobation populaire autour des mensonges sur la destruction en vol, par missile, de l’avion civil ukrainien et de ses 176 morts en grande partie iraniens.

Les actions nouvelles contre les deux piliers du régime
Deux éléments nouveaux, et extrêmement importants, ont vu le jour depuis quelques semaines. Le premier concerne l’apparition d’Unités de Résistance, et le deuxième réside dans les formes d’action de ces Unités.

Ces Unités de Résistance semblent maintenant en place dans plus d’une centaine de villes iraniennes, et ont entrepris à ce jour 3 types différents d’actions, relayées par des transmissions de photos ou vidéos :

Incendie de panneaux publicitaires à l’effigie de Khamenei ou de Soleimani;

Opérations contre les bâtiments des forces de répression, comme le 19 et le 20 janvier à Téhéran et Machad ;

Incendie de bâtiments de Fondations religieuses, comme le 29 janvier, contre le bâtiment de « l’exécution de l’ordre de l’imam Khomeiny»», à Téhéran.

Emblématiques et symboliques sont ces actions contre les trois piliers institutionnels du régime, les dirigeants, les forces de sécurité et la hiérarchie religieuse.

A l’extérieur de l’Iran, on ne mesure pas suffisamment le rejet profond, par la population iranienne, du système religieux au pouvoir. Il est ainsi sous le feu croisé d’un rejet de son influence à l’extérieur et de son emprise à l’intérieur.

Un pouvoir proche de la rupture
Si l’on additionne les dépenses militaires et sécuritaires, le coût des interventions et soutiens dans « l’arc chiite » l’argent détourné par les fondations religieuses, et la corruption des Gardiens de la Révolution, on atteint des montants largement supérieurs aux recettes pétrolières, donc supérieurs à 40 milliards de dollar par an.

La population non seulement n’a pas bénéficié des revenus pétroliers, mais elle doit produire des richesses destinées à être, soit englouties dans les dépenses militaires, soit détournées par la corruption! Voilà la réalité iranienne! « L’ennemi est ici, mais on nous dit que c’est l’Amérique !» Voilà ce qui alimente la révolte.

Comble de l’ironie, le « grand Satan » ne serait-il pas à l’intérieur de l’Iran ? La population, et les Unités de Résistance semblent prêtes à le montrer et, à le combattre.

Voir la suite de l’article

7,422FansLike
982FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les Iraniens s’attendent à un changement de régime

Ces jours-ci, des responsables iraniens, dont le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, expriment leur joie face à...

Le gouvernement pille les pauvres agriculteurs en Iran

Ces derniers mois, les récoltes des agriculteurs iraniens se sont dégradées et leur production d’un an a été détruite....

Retour sur les manifestations de novembre de l’année dernière en Iran

En novembre 2019, des manifestations dans près de 200 villes de toutes les provinces d'Iran ont secoué l'establishment islamiste...

Une preneuse d’otages iranienne défend le massacre des manifestants

L'une des personnes responsables de la prise d’otage du personnel de l'ambassade des États-Unis en 1979 a Téhéran, a...

L’Iran et la douloureuse crise de coronavirus

L'Iran a vécu une semaine douloureuse avec le coronavirus. Malgré tous les mensonges et les dissimulations du gouvernement, le...

Iran: la population ne tolère plus le système de gouvernement actuel

Les médias dirigés par l’État iranien ont tenté de cacher les crises socio-économiques du pays ainsi que l’impasse et...

Doit lire

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous