IranIran (actualité)Les experts préviennent que l'environnement iranien évolue vers un...

Les experts préviennent que l’environnement iranien évolue vers un point de non-retour

-

Les experts préviennent que l'environnement iranien évolue vers un point de non-retour

Par Jubin Katiraie

Selon le Centre de statistique de l’Iran, la superficie des forêts iraniennes en 1900 était d’environ 19 millions d’hectares, mais ce chiffre est tombé à 14,4 millions d’hectares en 2012, et en 2015, les zones forestières de l’Iran ont diminué à 10,7 millions d’hectares et ont été détruites de 43%.

Tasnim: «Chaque jour, 40 000 hectares de forêts du nord sont détruits.»

Le chef de l’Association forestière iranienne a déclaré : « nous prévoyons que vous ne verrez peut-être aucune forêt dans le nord du pays au cours des 30 prochaines années.»

La Cour suprême du gouvernement iranien, en approuvant le document de dotation de 5 600 hectares d’habitats forestiers à Mazandaran, a voté en faveur de la cession de ces terres au détenteur de la dotation.

Les agences de presse iraniennes ont rapporté qu’après plusieurs procès basés au Bureau des plaintes relatives aux ressources naturelles et la gestion des bassins versants de Mazandaran, enfin dans la dernière étape, la Cour suprême a statué sur la saisie des meilleures forêts près de la ville de Sari.

Cette décision a incité certaines agences et sites de presse à appeler cela la recherche de forêts et l’utilisation de conflits juridiques pour saisir les terres nationales.

Mohsen Mousavi, directeur général des ressources naturelles et de la gestion des bassins versants de Mazandaran, a déclaré que la terre en question est l’une des meilleures forêts de la province dans le village d’Aqmashad; “Le fiduciaire de la dotation a demandé à recevoir la zone et à couper les arbres, mais à notre avis, leur dotation n’est pas juste et nous nous attendons à ce qu’elle soit réexaminée.”

Il a ajouté que le document de dotation est vieux de quatre siècles.

Reza Aflatouni, directeur général du bureau juridique de l’Organisation des affaires forestières, dans une interview, a qualifié cette décision de “saisie de terres avec une apparence tout à fait légale”. Il a déclaré qu’un tel vote est émis lorsqu’une personne ou une organisation qui souhaite saisir l’État et les terres nationales ont un soutien juridique ou s’emparent des terres nationales en abusant des défauts et des conflits de la loi.

Le transfert de milliers d’hectares de forêts dans le nord de l’Iran à des particuliers tandis que la couverture forestière de l’Iran est gravement endommagée en raison de dommages naturels et humains tels que la sécheresse, la déforestation, le changement d’utilisation et les incendies et nécessite une protection sévère. La destruction de la végétation dans les zones naturelles de l’Iran a provoqué diverses crises environnementales, notamment des inondations et des tempêtes de sable.

L’agence IRNA a écrit à cet égard: « Malheureusement, l’affaire a été renvoyée à la même cour de niveau par la Cour suprême, où un verdict a été rendu au détriment des ressources naturelles, et ce verdict a également été approuvé par la Cour d’appel et la Cour suprême.

Mousavi a déclaré: «Le vote a été émis en faveur du fiduciaire de la dotation, tandis que, selon la loi approuvée par le Parlement en 1986, la dotation des terres nationales et gouvernementales était interdite à partir de cette date et le transfert des terres de dotation à la fiduciaire était un sujet de restauration des terres.

7,224FansLike
1,036FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Des images satellites montrent que Téhéran n’a jamais arrêté ses projets de fabrication de bombes nucléaires

Le 9 juin, Fox News a dévoilé une activité inhabituelle sur le site nucléaire de Sanjarian à 40 km...

Les candidats à la présidentielle ont contourné le sujet de l’économie mourante de l’Iran

Contourner la situation économique et les plans des candidats à la présidentielle est une vieille histoire dans les campagnes...

L’Iran perd son droit de vote à l’ONU

Mercredi 2 juillet, le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a reproché au gouvernement iranien de refuser de...

Les pourparlers du JCPoA de Vienne ne sont pas parvenus à une conclusion définitive

À la veille du cinquième cycle de pourparlers de Vienne entre l'Iran et les puissances mondiales sur les projets...

Comment l’Occident devrait réagir à l’élection présidentielle en Iran

Le Conseil des gardiens iranien, qui supervise les élections, a annoncé mercredi dernier la liste définitive des candidats approuvés...

Iran: le Conseil des gardiens contrôlé par Khamenei nomme quasiment Ebrahim Raïssi à la présidence

Suite à la décision du Conseil des gardiens, seuls sept candidats parmi 529 personnes ont été autorisés à se...

Doit lire

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous