IranIran (actualité)Les médias d'État iraniens reconnaissent l'échec du régime

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

-

Les médias d'État iraniens reconnaissent l'échec du régime
Photo : les médias iraniens alertent sur l’amplification de la répression et les restrictions des droits civiles

Par Sia Rajabi

Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la politique de censure en reconnaissant que la situation politique et économique est critique et que la colère (légitime) du peuple iranien pourrait bientôt déboucher sur un soulèvement qui renverse l’establishment.

Le quotidien Hamdeli a écrit dimanche que le gouvernement ne fait aucun effort pour répondre aux demandes de la population et « bloque en fait délibérément la manière de répondre à ces exigences ». L’article expliquait que les manifestations de 2018 et 2019 avaient éclaté parce que la majorité de la population ne faisait plus confiance à aucune faction du système au pouvoir, mais que les autorités n’ont rien fait pour accroître cette confiance.

Il est écrit : « Ce niveau de méfiance est un indicateur dangereux.»

Alors que le quotidien Jahan-e Sanat a prédit de nouvelles manifestations et a déclaré que la crise économique était le résultat des politiques désastreuses de l’État, indiquant que le peuple ne faisait plus confiance à la République islamique en raison de décisions « partiales et politiques ».

Samedi, le quotidien Mostaghel a écrit que l’oppression continue de l’État, qui a causé la mort par suicide du père d’un manifestant détenu, suscite la colère.

Il a écrit : « L’expérience d’autres pays pourrait être utile. [Dans ces pays], ils reconnaissent le droit à la vie de leurs opposants, puis la liberté d’expression. Peut-être que les dirigeants peuvent penser que rejeter toute voix dissidente n’est pas une menace pour leur pouvoir ».

Alors que le quotidien Hamdeli a écrit que le gouvernement aurait dû écouter les responsables de la santé sur le coronavirus afin d’éviter une si mauvaise gestion qui cause 116000 morts en déconfinant le pays avant qu’il ne soit prêt.

Les affirmations du président Hassan Rohani selon lesquelles l’économie iranienne a mieux fait que l’Allemagne ont également été ridiculisé par les médias d’État.

Le quotidien Aftab-e Yazd a écrit qu’il existe une « distance galactique en matière économique » entre les deux pays et que l’économie iranienne n’est en aucun cas meilleure, affirmant que même les enfants se moquent de l’affirmation de Rohani. Alors que le quotidien Hamdeli a comparé la situation économique de l’Iran à la période de la guerre Iran-Irak, rejetant l’idée que les problèmes sont causés par des sanctions plutôt que par des politiques incorrectes.

Le quotidien Setareh Sobh a poursuivi cet argument en écrivant: «Certaines personnes ont toujours bénéficié de la crise économique du pays et ne veulent pas résoudre les problèmes. La mauvaise situation économique actuelle du pays n’est pas le résultat des actions d’un gouvernement et d’une personne, mais 40 ans de mauvaises politiques et de décisions irréfléchies ont plongé le pays dans une crise économique. »

7,240FansLike
1,029FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Aux Etats-Unis, les républicains exigent la fin des discussions avec le régime en Iran, accusé de soutenir le Hamas

Les républicains ont demandé jeudi au président américain Joe Biden de stopper les négociations en cours pour ressusciter l'accord...

Chantage du régime iranien pour les négociations du JCPOA

«en regards sont tournés vers Vienne où se déroulent des négociations directes ou indirectes entre l'Iran et les États-Uni...

Les négociations de Vienne sur le nucléaire iranien

Pour le gouvernement iranien et ses responsables, l'accord nucléaire iranien de 2015 (JCPOA ) semblent n'avoir eu d'autre résultat...

150 personnalités demandent à l’ONU d’enquêter sur les massacres dans les prisons iraniennes en 1988

Avec l’AFP-Plus de 150 personnalités, dont des lauréats du prix Nobel, d’ex-chefs d’Etat ou de gouvernement et d’anciens responsables...

Un diplomate iranien définitivement condamné en Belgique à 20 ans de prison

Avec l’AFP - Son procès avait été qualifié d'"historique" par l'opposition iranienne. La condamnation d'un diplomate iranien à 20 ans...

Le JCPOA n’offre aucun miracle économique

Les responsables iraniens pensaient que le changement de gouvernement aux États-Unis promettait de changer les perspectives économiques de l’Iran....

Doit lire

Iran : L’ayatollah Khamenei critique publiquement le chef de la diplomatie

Ali Khamenei, le guide suprême du régime iranien, a...

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous