Iran Iran (actualité) L'Opep va débattre d'une baisse de production en 2005

L’Opep va débattre d’une baisse de production en 2005

-

Reuters : 9 décembre – A la veille de la réunion, vendredi, de leur conseil ministériel au Caire, les pays de l’Opep ont déclaré qu’elle aurait pour thèmes centraux un arrêt de la surproduction actuelle face à la récente baisse des cours et une réduction des quotas de production au début de l’année prochaine.
L’Iran, deuxième pays producteur après l’Arabie Saoudite, a déclaré que l’Opep lui paraissait peu susceptible de réduire son objectif officiel de production lors de la réunion de vendredi, mais qu’elle devrait le faire au deuxième trimestre de l’année prochaine, lors de la baisse de la demande après l’hiver dans l’hémisphère nord.
Le Koweït est du même avis. De source proche de l’organisation, on estimait qu’une nouvelle réunion pourrait avoir lieu à la fin janvier ou au début février.
Le niveau de production actuel du cartel est le plus élevé en 25 ans, afin de répondre à une forte demande de la Chine et des Etats-Unis et de compenser l’irrégularité de l’offre irakienne, due à de fréquents sabotages.
Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zanganeh, a de son côté reconnu la réticence de certains de ses homologues à éliminer les dépassements de quotas officiels. Mais il s’est aussi déclaré convaincu que le groupe conviendrait que la prudence s’imposait.
“Tous les producteurs de l’Opep veulent maîtriser le marché, et pas assister à un choc”, a-t-il dit.
Pour l’essentiel, ce serait surtout à l’Arabie saoudite de réduire sa production. Depuis août, le royaume pompe en effet au rythme de quelque 9,5 millions de bpj, soit 890.000 de plus que sa limite officielle.
Les principaux pays consommateurs ne disposent que de stocks de fioul domestique faibles, et seront donc en difficulté si l’hiver est rude, soulignent les analystes. Jeudi, l’annonce d’une baisse des stocks de gaz naturel a d’ailleurs contribué à faire rebondir les cours.
Malgré leur récente baisse, les prix actuels du pétrole brut sont toujours supérieurs d’environ 30% à leur niveau du début de l’année, mais la chute de la monnaie américaine a érodé les revenus pétroliers des pays de l’Opep, toujours exprimés en dollars.

7,328FansLike
990FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les décideurs occidentaux ont ignoré les relations entre l’Iran et Al-Qaïda

Dans un discours récent, l’ancien secrétaire d’État Mike Pompeo a clairement indiqué que les décideurs politiques occidentaux avaient eu...

Les autorités iraniennes insistent sur les châtiments corporels

Alors que le droit international interdit les châtiments corporels, comme la flagellation et l'amputation, les qualifiant de torture, ils...

Iran : Les États-Unis désignent comme terroristes deux piliers de l’empire économique de Khamenei

Le 13 janvier, le Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département américain du Trésor a désigné deux...

Iran – Khamenei interdit l’importation de vaccins pour COVID 19

En Iran, pas un jour ne se passe sans une triste nouvelle de l'augmentation du nombre de décès liés...

Téhéran met en péril la paix mondiale et régionale par un enrichissement illégal d’uranium

Le mardi 5 janvier, Téhéran a annoncé sa nouvelle violation de l'accord nucléaire de 2015 avec les puissances mondiales,...

La leçon à tirer du « grand complot » des services secret des mollahs d’Iran en France

Ces temps-ci, les crimes et manipulations du régime iranien sont de nouveau des sujets de forte attention à différents...

Doit lire

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous