IranIran (actualité)L'Iran veut renforcer ses liens commerciaux avec Alger

L’Iran veut renforcer ses liens commerciaux avec Alger

-

Reuters, Alger, 6 août – Par Hamid Ould Ahmed – Les relations commerciales et les investissements entre Alger et Téhéran doivent s’intensifier, a déclaré le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, au premier jour d’une visite en Algérie.

L’Algérie est comme l’Iran membre de l’Opep et les discussions entre Ahmadinejad et les responsables algériens porteront lors de cette visite de deux jours sur la coopération bilatérale dans la production de gaz, pilier économique des deux pays, et les investissements.

S’adressant à Alger à des hommes d’affaires, le président iranien a souligné que les vastes ressources énergétiques des deux pays constituaient une base solide pour une meilleure coopération.

« L’Iran est décidé à surmonter tous les obstacles au développement de nos relations économiques et commerciales et de nos investissements. Nous sommes prêts à faire profiter de notre expertise les hommes d’affaires algériens », a-t-il dit.

Actuellement, le commerce bilatéral annuel entre les deux pays est assez faible, représentant seulement 7 millions de dollars.

Ahmadinejad a précisé lundi que son pays pouvait partager avec Alger ses compétences dans le domaine de la construction automobile. Il a ajouté que les deux pays pouvaient apprendre l’un de l’autre dans les secteurs du gaz et de la pétrochimie.

L’Iran abrite le premier constructeur automobile du Proche-Orient, Khodro, qui produit notamment, en partenariat avec Renault, la Logan, vendue sous le nom de Tondar-90.

« ENORMES CAPACITES D’INVESTISSEMENT »

Ahmadinejad a été accueilli à l’aéroport d’Alger par son homologue Abdelaziz Bouteflika, puis a rencontré le Premier ministre Abdelaziz Belkhadem, a rapporté l’agence officielle APS.

L’Iran et l’Algérie, deuxième et septième respectivement au classement des pays détenteurs de gisements de gaz naturel, veulent mettre en commun leur expertise dans différents domaines dont la production, la commercialisation et le développement du gaz naturel liquéfié.

L’ambassadeur d’Iran à Alger, Hussein Abdi Abyanah, a déclaré la semaine dernière à la presse algérienne que les deux dirigeants ne parleraient pas du programme nucléaire iranien mais se concentreraient sur d’autres dossiers tels que l’Irak et les relations bilatérales.

Abdi Abyanah a également dit à la presse qu’il y avait de « grosses possibilités » de coopération entre la Sonatrach, société nationale algérienne, et des entreprises du secteur de l’énergie iranien.

« Nos capacités d’investissement sont énormes. Des ingénieurs algériens travaillent dans le secteur iranien des hydrocarbures. La Sonatrach peut développer des projets en Iran. Des entreprises iraniennes peuvent faire de même en Algérie », a-t-il dit.

La Sonatrach aimerait développer une partie du gisement gazifère iranien de South Pars, avait fait savoir en juin un haut responsable du secteur pétrolier iranien.

7,062FansLike
1,086FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crises incurables du régime iranien

Au cours des dernières années, les crises incurables du régime iranien ont conduit à une augmentation des protestations et...

En abattant PS752, le gouvernement iranien érode davantage la « confiance » du public

Certains événements provoquent une érosion de la « confiance », en particulier lorsque ces événements sont organisés par un...

Tumulte maximal au sein du régime iranien

À l'occasion du deuxième anniversaire de l'assassinat de Qassem Soleimani, de nombreux responsables iraniens ont parlé de vengeance. Dans...

Le budget bancal du gouvernement iranien

L'économie iranienne est en ruine. Les principaux problèmes de l'Iran sont de faibles taux de production et un niveau...

Le budget du gouvernement Raïssi favorise le clan au pouvoir en Iran

Le budget annuel dans la plupart des pays du monde est élaboré au cours d'un processus minutieux, impliquant une...

Comment Princeton a sacrifié un des siens pour maintenir ses liens avec les mollahs en Iran

Xiyue Wang, un ancien prisonnier américain qui a passé trois ans en Iran, a poursuivi l'Université de Princeton pour...

Doit lire

Les routes de la mort en Iran

Selon les médias d'État iraniens, au premier semestre 2021,...

Les agriculteurs continuent de protester à Ispahan contre la pénurie d’eau

Les protestations en cours à Ispahan ont atteint un...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous