IranNucléaireChantage du régime iranien pour les négociations du JCPOA

Chantage du régime iranien pour les négociations du JCPOA

-

«en regards sont tournés vers Vienne où se déroulent des négociations directes ou indirectes entre l’Iran et les États-Uni et les puissances mondiales. Le gouvernement iranien cherche à relancer l’accord nucléaire de 2015 (JCPOA) à tout prix.

Les extrémistes iraniens prétendent que les négociations ne sont pas ordonnées par le chef suprême du régime, Ali Khamenei. Mais les experts iraniens disent que Khamenei lui-même dirige l’ensemble des projets nucléaires, y compris tous les événements et négociations autour de cette affaire.

Car le nucléaire importe pour de la continuation de son existence, à côté de son soutien au terrorisme mondial la répression interne.

Cela est devenu clair lorsque le chef suprême du régime a marqué ce fait, après la révélation d’une bande sonore du ministre des Affaires étrangères du régime, Mohammad Javad Zarif, et l’a averti, ainsi que l’ensemble du gouvernement : «La politique étrangère n’est pas définie par le ministère des Affaires étrangères. Partout dans le monde, c’est aux supérieurs et aux hauts responsables de prendre les décisions. Bien entendu, le ministère des Affaires étrangères est également impliqué. Mais ce n’est que l’exécutant.

Défendant le terrorisme mondial du régime et le commandant de la Force Qods tué Qassem Soleimani, qui est le principal outil de ses actions nuisibles, il a ajouté: «La Force Qods est le principal facteur de prévention de la diplomatie passive en Asie occidentale. L’homme se sent désolé quand il les entend (attaquer par le ministre des Affaires étrangères Javad Zarif).

Il a poursuivi: «Certains de ces discours sont des répétitions de discours américains. Les Américains sont profondément attristés par l’influence de la République islamique depuis des années. Ils étaient en colère contre le martyr Soleimani à cause de cela et il a été tué. »

Le régime iranien depuis la présidence du président américain Joe Biden a commis plus de 200 attaques contre les troupes américaines, principalement en Irak et en Afghanistan, avec l’aide de ses forces par procuration.

Et il semble que ces attaques s’intensifient après le nouveau cycle de négociations du JCPOA. Et comme nous le savons, au cours des 40 dernières années, ce régime a résolu chacune de ses crises avec son levier terroriste, pour imposer ses revendications et ses objectifs.
Les médias du régime ont rapporté les attaques du régime contre les troupes et les bases américaines en Irak menées par ses groupes mandataires.

Le quotidien d’État Khabar Fori, 8 mai: «Certaines sources d’information ont rapporté samedi matin qu’une attaque à la roquette avait frappé la base américaine d’Ain al-Assad, dans la province irakienne d’Anbar. La base abrite les forces terroristes américaines, et les premiers rapports indiquent qu’une sirène d’avertissement de missile a retenti à la base. Des sources d’information ont rapporté que les systèmes de défense antimissile C-RAM et Patriot récemment installés à la base n’ont pas réussi à intercepter et à détruire les roquettes. »

Site Web d’État Karg News Agency, 5 mai: «À la suite de l’attaque à la roquette sur la base d’Ain al-Assad dans l’ouest de l’Irak, les forces américaines ont pris des mesures de sécurité sans précédent à la base. La base aérienne d’Ain al-Assad en Irak, où les forces américaines sont basées, a été la cible d’un missile hier. »

Agence de presse IRNA, 4 mai: «Des sources irakiennes ont rapporté que la base irakienne d’Ain al-Assad a été la cible de plusieurs roquettes il y a une heure. Hier, la base de Balad a été attaquée avec 10 roquettes. Il y a une heure, une explosion s’est produite dans la zone de chargement de l’équipement militaire américain à la frontière koweïtienne, qui, selon des images publiées, a causé des dommages importants au matériel des occupants. »

IRNA, 4 mai: «Des sources d’information irakiennes ont rapporté une attaque contre un convoi logistique militaire américain sur la route menant à la base occupée d’Irak à Ain al-Assad.

«Selon IRNA jeudi soir, cette attaque avec une bombe développée était contre un convoi transportant des missiles américains et du matériel militaire. Saberin News a écrit que le groupe d’Ashab al-Kahf avait revendiqué la responsabilité de l’attaque. Les attaques contre les convois militaires américains en Irak se sont intensifiées ces dernières semaines, certains groupes anti-occupation irakiens annonçant qu’ils continueront leurs attaques tant que leur pays sera sous occupation américaine.

Agence de presse ISNA, 4 mai: «L’unité de sécurité de l’armée irakienne s’est affiliée à l’armée irakienne en publiant une déclaration selon laquelle quatre roquettes Katyusha ont touché la base aérienne de Balad et a annoncé l’opération d’identification de ses éléments terroristes.»

Agence de presse ISNA, 3 mai: «Des sources de sécurité irakiennes ont rapporté dimanche soir que deux roquettes avaient été tirées sur une base militaire américaine près de l’aéroport international de Bagdad.»

Agence de presse Mehr, 2 mai: «Des sources d’information ont rapporté dimanche soir qu’une roquette avait frappé une base militaire américaine près de l’aéroport de Bagdad. Selon le rapport, la base militaire «Victoria» près de l’aéroport de Bagdad, où les forces d’occupation américaines sont présentes, a été touchée. »

7,224FansLike
1,037FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les candidats à la présidentielle ont contourné le sujet de l’économie mourante de l’Iran

Contourner la situation économique et les plans des candidats à la présidentielle est une vieille histoire dans les campagnes...

L’Iran perd son droit de vote à l’ONU

Mercredi 2 juillet, le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a reproché au gouvernement iranien de refuser de...

Les pourparlers du JCPoA de Vienne ne sont pas parvenus à une conclusion définitive

À la veille du cinquième cycle de pourparlers de Vienne entre l'Iran et les puissances mondiales sur les projets...

Comment l’Occident devrait réagir à l’élection présidentielle en Iran

Le Conseil des gardiens iranien, qui supervise les élections, a annoncé mercredi dernier la liste définitive des candidats approuvés...

Iran: le Conseil des gardiens contrôlé par Khamenei nomme quasiment Ebrahim Raïssi à la présidence

Suite à la décision du Conseil des gardiens, seuls sept candidats parmi 529 personnes ont été autorisés à se...

Le régime iranien, craignant les protestations, plaide pour la levée des sanctions

La crise économique a paralysé le régime iranien, et ses ressources financières et sa puissance sont presque nulles. Le...

Doit lire

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous