Iran Nucléaire Rien n'oblige l'Iran à ouvrir des sites militaires suspects,...

Rien n’oblige l’Iran à ouvrir des sites militaires suspects, dit Téhéran

-

AFP : 5 décembre – L’Iran a dit dimanche que rien ne l’obligeait à donner à des inspecteurs internationaux accès à des sites militaires soupçonnés d’activités nucléaires secrètes, mais a ajouté être prêt à discuter de la question.

“Il ne s’agit pas d’inspections illimitées, d’engagements illimités ni d’accès illimité”, a déclaré devant la presse le porte-parole des Affaires étrangères Hamid Reza Assefi, intervenant dans la controverse sur la difficulté ou l’impossibilité, pour l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), d’inspecter certains sites iraniens.

Interrogé en particulier sur l’éventualité que l’Iran autorise des inspections sur les sites suspects de Lavisan (nord-est de Téhéran) et Parchine (sud-est de la capitale), M. Assefi a répondu: “Nous agirons conformément au Traité de non-prolifération (TNP), nos devoirs et nos responsabilités”.

Cela revient à dire que l’Iran n’est pas obligé de laisser entrer les inspecteurs de l’AIEA à Lavisan et Parchine. La République islamique a signé le TNP et, depuis décembre 2003, le protocole additionnel au TNP soumettant ses signataires à un contrôle renforcé de leurs activités nucléaires.

Le TNP donne mandat à l’AIEA de vérifier que tous les matériaux nucléaires d’un pays sont déclarés et qu’ils ne sont pas détournés de leur usage civil à des fins militaires, comme les Etats-Unis accusent l’Iran de le faire. Mais il ne permet pas à l’Agence d’exiger sur de simples suspicions l’accès à des sites non-déclarés comme nucléaires

7,422FansLike
983FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les Iraniens s’attendent à un changement de régime

Ces jours-ci, des responsables iraniens, dont le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, expriment leur joie face à...

Le gouvernement pille les pauvres agriculteurs en Iran

Ces derniers mois, les récoltes des agriculteurs iraniens se sont dégradées et leur production d’un an a été détruite....

Retour sur les manifestations de novembre de l’année dernière en Iran

En novembre 2019, des manifestations dans près de 200 villes de toutes les provinces d'Iran ont secoué l'establishment islamiste...

Une preneuse d’otages iranienne défend le massacre des manifestants

L'une des personnes responsables de la prise d’otage du personnel de l'ambassade des États-Unis en 1979 a Téhéran, a...

L’Iran et la douloureuse crise de coronavirus

L'Iran a vécu une semaine douloureuse avec le coronavirus. Malgré tous les mensonges et les dissimulations du gouvernement, le...

Iran: la population ne tolère plus le système de gouvernement actuel

Les médias dirigés par l’État iranien ont tenté de cacher les crises socio-économiques du pays ainsi que l’impasse et...

Doit lire

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous