Iran Nucléaire Iran : Un responsable de la sécurité nationale doit...

Iran : Un responsable de la sécurité nationale doit rencontrer l’UE pour discuter des dernières fric

-

Iran : Un responsable de la sécurité nationale doit rencontrer l’UE pour discuter des dernières infractions

Iran Focus

Paris, 5 sept. – L’Iran enverra son chef de la sécurité national, Hassan Rohani à La Haye lundi. Les Pays-Bas occupent actuellement la présidence tournante de l’UE.

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères Hamid Reza Assefi a dit à la presse à Téhéran : « Nous menons actuellement des discussions très sensibles avec les Européens ». Il a ajouté que Rohani conduira une série de pourparlers avec les autorités néerlandaises.

Ces deux derniers jours, les ministres des affaires étrangères européens se sont réunis à Maastricht pour discuter de l’échec de l’Iran à coopérer pleinement avec l’Agence internationale de l’énergie atomique. L’Iran cache un programme nucléaire clandestin depuis 18 ans. Il a été révélé en août 2002 par le Conseil national de la Résistance iranienne.

Téhéran est actuellement sous la surveillance des Etats-Unis et de l’Europe à la suite d’un rapport de l’AIEA condamnant sa non-conformité dans de nombreux domaines. Cette semaine, Colin Powell a confirmé que les USA avait l’intention de saisir le Conseil de sécurité de l’ONU sur les infractions iraniennes au Traité de Non Prolifération nucléaire.

Le ministre hollandais des Affaires étrangères Bernard Bot a indiqué à la presse que « nous sommes tombés d’accord sur la nécessité d’envoyer un signal fort à l’Iran pour qu’il coopère avec l’AIEA. » Le ministre britannique des affaires étrangères Jack Straw et son homologue allemand Joschka Fischer ont dit ces derniers jours qu’ils avaient été très « déçus » par les activités nucléaires de Téhéran.

Hier dans une interview à l’agence Associated Press, le régime iranien a reconnu pour la première fois avoir développé de la technologie qui lui permettra en 2006 d’extraire son propre uranium de couche souterraine profonde dans son désert central, à 300 miles au sud de Téhéran.

L’AIEA, dont le dernier rapport indique que l’Iran a l’intention d’enrichir plus de 30 tonnes d’uranium, discutera de ses dernières découvertes sur les activités nucléaires iraniennes lors d’une réunion du conseil des gouverneurs à Vienne le 13 septembre.

7,331FansLike
990FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les décideurs occidentaux ont ignoré les relations entre l’Iran et Al-Qaïda

Dans un discours récent, l’ancien secrétaire d’État Mike Pompeo a clairement indiqué que les décideurs politiques occidentaux avaient eu...

Les autorités iraniennes insistent sur les châtiments corporels

Alors que le droit international interdit les châtiments corporels, comme la flagellation et l'amputation, les qualifiant de torture, ils...

Iran : Les États-Unis désignent comme terroristes deux piliers de l’empire économique de Khamenei

Le 13 janvier, le Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département américain du Trésor a désigné deux...

Iran – Khamenei interdit l’importation de vaccins pour COVID 19

En Iran, pas un jour ne se passe sans une triste nouvelle de l'augmentation du nombre de décès liés...

Téhéran met en péril la paix mondiale et régionale par un enrichissement illégal d’uranium

Le mardi 5 janvier, Téhéran a annoncé sa nouvelle violation de l'accord nucléaire de 2015 avec les puissances mondiales,...

La leçon à tirer du « grand complot » des services secret des mollahs d’Iran en France

Ces temps-ci, les crimes et manipulations du régime iranien sont de nouveau des sujets de forte attention à différents...

Doit lire

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous