IranNucléaireIran/nucléaire: Solana espère voir le négociateur iranien avant 3...

Iran/nucléaire: Solana espère voir le négociateur iranien avant 3 mois

-

AFP, Bruxelles, 16 mars – Le diplomate en chef de l’UE Javier Solana a dit dimanche espérer rencontrer « bientôt », « avant trois mois », le négociateur en chef iranien sur le nucléaire Saïd Jalili, même si Téhéran a exclu samedi de nouvelles négociations sur le nucléaire avec les grandes puissances.

« Je pense possible d’avoir une rencontre », a déclaré M. Solana lors d’une intervention au Brussels Forum, une conférence internationale organisée par le German Marshall Fund à Bruxelles.

Mais « je ne m’attends pas à une réponse dans la période immédiate après les élections » législatives qui se sont tenues vendredi en Iran, a précisé M. Solana, précisant simplement qu’il espérait que la rencontre pourrait avoir lieu d’ici « un à trois mois ».

M. Solana a exprimé cet espoir alors que le porte-parole du gouvernement iranien a confirmé samedi que son pays excluait désormais toute discussion avec les grandes puissances au sujet de son programme nucléaire controversé.

« Nous sommes prêts à parler avec le monde entier de tous les sujets (…) mais la question des discussions sur le nucléaire avec le groupe 5+1 ou d’autres pays est terminée », a dit Gholam Hossein Elham lors d’un point de presse.

Le président Mahmoud Ahmadinejad avait déjà opposé le 5 mars une fin de non-recevoir à l’offre des six grandes puissances (cinq membres permanents du Conseil de sécurité -Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie- et Allemagne), de reprendre des entretiens sur le programme iranien.

Cette offre a été faite parallèlement à l’adoption d’une nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l’ONU renforçant les sanctions contre Téhéran, conformément à la « double approche » des Occidentaux face à l’Iran.

M. Solana n’a rien dit sur une possible modification de la vaste offre de coopération qu’il avait présentée aux Iraniens au nom des Six en juin 2006.

Certains diplomates ont évoqué la possibilité qu’elle soit « reformatée », sans dire ce qui pourrait y être ajouté.

Mais il a souligné qu’un dialogue avec l’Iran était nécessaire « non seulement sur le nucléaire mais aussi sur l’énergie », « une question très importante pour l’Union européenne ».

« Le nucléaire est au coeur du problème auquel nous sommes confrontés avec l’Iran donc nous devons nous y attaquer, mais ce n’est pas une raison pour oublier tous les autres », a déclaré M. Solana.
Il a souligné que l’Iran était notamment « fondamentale pour l’itinéraire de Nabucco ».

Le projet Nabucco prévoit la construction d’un gazoduc de 3.300 km pour transporter le gaz en provenance du Moyen-Orient et d’Asie vers l’Union européenne, en passant par la Turquie et le sud-est de l’Europe, afin de réduire la dépendance des Européens vis-à-vis des importations de Russie.

La sécurité énergétique est devenue depuis 18 mois une priorité de l’Union européenne, qui veut diversifier ses sources d’énergie pour réduire sa dépendance envers les hydrocarbures russes.

7,062FansLike
1,086FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crises incurables du régime iranien

Au cours des dernières années, les crises incurables du régime iranien ont conduit à une augmentation des protestations et...

En abattant PS752, le gouvernement iranien érode davantage la « confiance » du public

Certains événements provoquent une érosion de la « confiance », en particulier lorsque ces événements sont organisés par un...

Tumulte maximal au sein du régime iranien

À l'occasion du deuxième anniversaire de l'assassinat de Qassem Soleimani, de nombreux responsables iraniens ont parlé de vengeance. Dans...

Le budget bancal du gouvernement iranien

L'économie iranienne est en ruine. Les principaux problèmes de l'Iran sont de faibles taux de production et un niveau...

Le budget du gouvernement Raïssi favorise le clan au pouvoir en Iran

Le budget annuel dans la plupart des pays du monde est élaboré au cours d'un processus minutieux, impliquant une...

Comment Princeton a sacrifié un des siens pour maintenir ses liens avec les mollahs en Iran

Xiyue Wang, un ancien prisonnier américain qui a passé trois ans en Iran, a poursuivi l'Université de Princeton pour...

Doit lire

Les routes de la mort en Iran

Selon les médias d'État iraniens, au premier semestre 2021,...

Les agriculteurs continuent de protester à Ispahan contre la pénurie d’eau

Les protestations en cours à Ispahan ont atteint un...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous