Iran Nucléaire Pas de calendrier de négociations avec l'Iran sur son...

Pas de calendrier de négociations avec l’Iran sur son programme nucléaire

-

AFP, Shanghai, 16 avril – Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, plus l’Allemagne et l’Union européenne, n’ont pas réussi mercredi à se mettre d’accord sur un calendrier de négociations avec l’Iran sur son programme nucléaire, a annoncé un responsable chinois.

Toutefois, les représentants des six grandes puissances impliquées dans les négociations sur le nucléaire iranien ont décidé de continuer à oeuvrer en vue d’une proposition commune destinée à ramener Téhéran à la table des négociations dans le cadre des résolutions de l’ONU.

“Nous avons discuté de la façon de dialoguer et de mener des négociations avec l’Iran (…). Nous sommes tombés d’accord sur presque tous les points de la proposition, il reste toutefois certaines questions en suspens qui doivent encore être réglées”, a déclaré le vice-ministre chinois des Affaires étrangères He Yafei.

“Dès qu’un accord sera atteint sur cette proposition (…), il sera transmis à la partie iranienne et nous espérons que la partie iranienne y répondra favorablement et contribuera au règlement”, selon lui.

Des représentants des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de Chine, de France, de Russie et d’Allemagne ainsi que de l’Union européenne ont pris part aux discussions.

M. He n’a pas indiqué quand les représentants espéraient reprendre des négociations avec Téhéran, mais il a précisé que le calendrier pour les pourparlers proposerait “une solution globale, durable” qui concerne l’énergie nucléaire, la politique de sécurité et des domaines économiques.

Pour sa part, le porte-parole du Département d’Etat, Sean McCormack, a indiqué que les Six grandes puissances impliquées dans les négociations sur le programme nucléaire iranien ont essentiellement discuté à Shanghaï d'”incitations” pour ramener l’Iran à la table des négociations.

Ces représentants “ont suivi les recommandations des ministres des Affaires étrangères d’examiner la partie incitations de l’équation”, a déclaré le porte-parole à la presse.

“Ils ont eu de bonnes discussions mais je pense que le résultat est qu’ils vont devoir poursuivre leurs discussions”, a-t-il ajouté, confirmant les propos d’un responsable chinois.

M. McCormack a paru exclure de nouvelles sanctions internationales contre l’Iran à court terme. “Nous venons juste d’adopter une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU”, a-t-il noté. “Il faut un équilibre entre les deux voies, celle des incitations et celle des sanctions”.

Les consultations des Six ont lieu, alors que Téhéran a annoncé la semaine dernière qu’elle faisait tourner près de 500 nouvelles centrifugeuses pour l’enrichissement de l’uranium dans son usine de Natanz, en violation avec les résolutions de l’ONU.

En tant que signataire du Traité de non-prolifération, l’Iran dit avoir le droit d’enrichir de l’uranium pour fabriquer le combustible nécessaire à la production d’énergie nucléaire civile et dément tout objectif militaire.

Le Conseil de sécurité a déjà adopté quatre résolutions, dont trois assorties de sanctions, sans réussir à contraindre l’Iran à suspendre son programme d’enrichissement.

La dernière résolution, adoptée au début mars, donne trois mois à Téhéran pour se plier à l’exigence d’une suspension, faute de quoi le Conseil envisagera de nouvelles mesures contre la République islamique.

Le Conseil a parallèlement soutenu l’initiative des six pays engagés dans un règlement du dossier nucléaire, qui vise à reprendre des discussions avec l’Iran par le biais du diplomate en chef de l’Union européenne, Javier Solana.

7,331FansLike
990FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les décideurs occidentaux ont ignoré les relations entre l’Iran et Al-Qaïda

Dans un discours récent, l’ancien secrétaire d’État Mike Pompeo a clairement indiqué que les décideurs politiques occidentaux avaient eu...

Les autorités iraniennes insistent sur les châtiments corporels

Alors que le droit international interdit les châtiments corporels, comme la flagellation et l'amputation, les qualifiant de torture, ils...

Iran : Les États-Unis désignent comme terroristes deux piliers de l’empire économique de Khamenei

Le 13 janvier, le Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département américain du Trésor a désigné deux...

Iran – Khamenei interdit l’importation de vaccins pour COVID 19

En Iran, pas un jour ne se passe sans une triste nouvelle de l'augmentation du nombre de décès liés...

Téhéran met en péril la paix mondiale et régionale par un enrichissement illégal d’uranium

Le mardi 5 janvier, Téhéran a annoncé sa nouvelle violation de l'accord nucléaire de 2015 avec les puissances mondiales,...

La leçon à tirer du « grand complot » des services secret des mollahs d’Iran en France

Ces temps-ci, les crimes et manipulations du régime iranien sont de nouveau des sujets de forte attention à différents...

Doit lire

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous