IranNucléaireUn haut responsable iranien : Nous n'abandonnerons jamais l'enrichissement

Un haut responsable iranien : Nous n’abandonnerons jamais l’enrichissement

-

Iran Focus, Téhéran, 18 avril – Un haut responsable du Majlis (le Parlement) dominé par les radicaux en Iran a souligné que « les résolutions et les sanctions imposées à l’Iran n’arrêteront jamais le programme nucléaire du pays », ont rapporté les médias officiels le 17 avril.

Alaeddine Boroujerdi, président de la Commission des Affaires étrangères et de la Sécurité nationale au Majlis, a souligné que Téhéran ne prendrait en compte aucune nouvelle proposition internationale parlant de suspension d’enrichissement d’uranium, selon la télévision d’Etat qui le citait. Il se référait à un futur paquet de mesures incitatives qui pourrait être offert à Téhéran par le groupe des 5+1 – la Grande-Bretagne, la Chine, la France, l’Allemagne, la Russie et les Etats-Unis.

Une réunion des directeurs politiques du groupe P5+1 de nations à Shanghai mercredi n’a pu aboutir à un accord sur de futures mesures incitatives à offrir à Téhéran pour suspendre son défi nucléaire.

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a voté en mars un troisième jeu de sanctions contre l’Iran pour son refus d’interrompre ses présumées activités d’armes nucléaire. Une résolution patronnée par les Européens a été adoptée au Conseil de 15 membres par 14 voix pour, aucune contre, et une abstention, celle de l’Indonésie.

La résolution 1803 a accru les légères interdictions commerciales sur l’Iran pour y inclure certaines marchandises à double usage civile et militaire. Sous les nouvelles sanctions, des sociétés iraniennes et des banques verront leurs comptes gelés et les marchandises entrant et sortant d’Iran doivent être soumises à des inspections.

Le Conseil de sécurité avait précédemment imposé deux jeux de sanctions plus douces sur Téhéran en décembre 2006 et mars 2007 sur son refus d’interrompre ses activités d’enrichissement d’uranium que l’occident soupçonne de font partie d’un programme d’armes nucléaires.

La dernière résolution de sanctions a été initialement adoptée le 22 janvier par le groupe des 5+1 et ajustée ensuite légèrement pour convenir aux 10 autres membres non-permanents du Conseil de sécurité. La résolution 1803 se fonde sur des résolutions 1696, 1737 et 1747. Résolutions 1737 et 1747 ont imposé des sanctions à Téhéran.

7,257FansLike
1,018FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Cent infirmières émigrent d’Iran chaque mois

«Le taux d’émigration des infirmières a augmenté par rapport aux années précédentes, et 100 infirmières émigrent chaque mois d’Iran...

Le régime iranien en bas de l’échelle (150ième rang) en ce qui concerne les droits des femmes

Dans le rapport mondial en 2021 sur l'écart entre les sexes récemment publié par le Forum économique mondial, l'Iran...

Le JCPOA et les paradoxes de l’Iran

Alors que la colère du peuple iranien pour l’accord Iran-Chine s’intensifie, le ministre des Affaires étrangères du régime, Mohammad...

Le régime en Iran bloque Internet pour mettre fin aux protestations

Les responsables iraniens ont redoublé d’efforts pour censurer le contenu d’Internet. Ils ont essayé de bloquer les médias sociaux....

Des manifestations éclatent en Iran car un violeur d’enfants présumé échappe à la justice

Des manifestations ont éclaté dans le nord-est de l’Iran le 23 mars à la suite du refus de la...

L’UE va sanctionner des responsables du régime iranien pour violations des droits de l’homme

L'Union européenne devrait décider mercredi de sanctionner plusieurs Iraniens pour violations des droits de l'homme, ses premières mesures du...

Doit lire

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

Les experts préviennent que l’environnement iranien évolue vers un point de non-retour

Par Jubin Katiraie Selon le Centre de statistique de l'Iran,...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous