Life in Iran La vie en Iran Iran: les autorités s'alarment de la hausse du sida

Iran: les autorités s’alarment de la hausse du sida

-

TÉHÉRAN, 2 décembre 2013 (AFP) – Le nombre de personnes infectées par le sida a explosé en Iran depuis les années 2000, se sont alarmés des responsables du ministère de la Santé cités lundi dans les médias.

 

Depuis 2002, “cette maladie a augmenté de 80% par an, c’est plus que l’inflation ou les loyers”, a déclaré le ministre Hassan Hachémi, cité par le quotidien Shahrvand, dénonçant un “tabou” de la société iranienne.

 

La loi islamique en vigueur en Iran interdit les relations sexuelles hors mariage, qui sont punissables de peines de fouet et de prison. Mais ces pratiques se sont développées ces dernières années, de même que le nombre de prostituées est en forte augmentation dans les grandes villes, en particulier à Téhéran.

 

Son vice-ministre, Ali Akbar Sayari, a indiqué que le nombre de personnes infectées avait été multiplié par neuf depuis 2002, contre deux en moyenne dans le monde, selon l’agence Irna.

 

“Tout le monde devrait savoir que c’est un problème sérieux pour la société (…) Nous devons trouver de nouvelles voies pour lutter contre le sida”, a affirmé M. Hachémi.

 

“Maintenant, le monde entier lutte contre la maladie et nous ne sommes pas une exception”, a-t-il lancé, rappelant “le temps où on utilisait le sida dans les micros publics pour se moquer” des sociétés occidentales.

 

Selon les statistiques officielles pour 2013, 27.000 personnes sont malades du sida en Iran, dont 89% d’hommes.

 

En 2011, plus de la moitié des personnes infectées étaient des usagers de drogue (56%) et un tiers (33%) des personnes ayant eu des relations non protégées, a précisé Ali Akbar Sayari.

 

L’agence de l’ONU pour la lutte contre le sida (Unaids) estimait pour sa part en 2012 que 71.000 personnes vivaient avec le VIH en Iran, dont 19.000 femmes de plus de 15 ans. Le sida était responsable de 4.600 décès.

 

Ali Akbar Sayari a fustigé le “triangle de la mort” constitué par “les chaines TV satellitaires, les salles de musculation et les salons de coiffure féminins”, sans autre précision.

 

Le gouvernement a annoncé dimanche, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, qu’un cahier spécial de huit pages sur les dangers et les traitements de la maladie allait être distribué cette année dans les écoles iraniennes. Un kit de dépistage rapide du sida sera également distribué dans le pays, ont ajouté les médias.

 

7,331FansLike
990FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les décideurs occidentaux ont ignoré les relations entre l’Iran et Al-Qaïda

Dans un discours récent, l’ancien secrétaire d’État Mike Pompeo a clairement indiqué que les décideurs politiques occidentaux avaient eu...

Les autorités iraniennes insistent sur les châtiments corporels

Alors que le droit international interdit les châtiments corporels, comme la flagellation et l'amputation, les qualifiant de torture, ils...

Iran : Les États-Unis désignent comme terroristes deux piliers de l’empire économique de Khamenei

Le 13 janvier, le Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département américain du Trésor a désigné deux...

Iran – Khamenei interdit l’importation de vaccins pour COVID 19

En Iran, pas un jour ne se passe sans une triste nouvelle de l'augmentation du nombre de décès liés...

Téhéran met en péril la paix mondiale et régionale par un enrichissement illégal d’uranium

Le mardi 5 janvier, Téhéran a annoncé sa nouvelle violation de l'accord nucléaire de 2015 avec les puissances mondiales,...

La leçon à tirer du « grand complot » des services secret des mollahs d’Iran en France

Ces temps-ci, les crimes et manipulations du régime iranien sont de nouveau des sujets de forte attention à différents...

Doit lire

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous