News Resistance IRAN : Une grande manifestation anti régime a eu...

IRAN : Une grande manifestation anti régime a eu lieu à Mashhad jeudi

-

IRAN : Une grande manifestation anti régime a eu lieu à Mashhad jeudi

Les manifestants, y compris les victimes de l’escroquerie à l’investissement de Padideh Shandiz, ont exigé que leur argent pillé leur soit retourné, en disant que les fonctionnaires dans les entreprises concernées bénéficient du soutien de l’appareil judiciaire et des services des renseignements des mollahs.

Le rassemblement a commencé à 11 h 30 dans la rue de Taqi-Abad, malgré une forte présence des forces de sécurité répressives. Certains manifestants se sont rassemblés dans les quartiers d’Ahmad-Abad et de Malek-Abad.

Il y avait des chants d’« Allah Akbar », ou Dieu est grand.

Les forces répressives ont arrêté un certain nombre de manifestants et les ont transférés dans des lieux inconnus.

En plus des victimes de Padideh Shandiz, il y avait des manifestants dont les investissements avaient été pillés par des sociétés affiliées à l’État tels que Mizan, Pardisan, Tabarok, Samen al-Hejaj, Arman et Badr Tous.

L’institut Padideh Shandiz est l’une des dizaines de sociétés financières fondées dans différentes villes par de hauts fonctionnaires du régime iranien dans le but de piller le peu d’épargne et d’actifs du peuple iranien.

Padideh Shandiz, qui a des liens étroits avec le corps des gardiens de la révolution islamique, s’est lui-même présenté comme une société internationale de développement de tourisme actif dans les restaurants, le tourisme et la construction et a attiré les investisseurs en promettant des rendements énormes sur leurs actions dans des projets à Shandiz, une banlieue de la ville de Mashhad, et dans la station balnéaire de l’île de Kish. Sa campagne de publicité à la télévision d’État a été prise comme l’assurance que le régime soutenait l’entreprise.

En janvier 2015, une énorme « fraude » d’une valeur de 34,3 milliards de dollars a éclaté au grand jour dans la société qui est soupçonnée d’avoir manipulé ses actions. Beaucoup de gens qui avaient investi dans l’entreprise ont fait faillite peu après.

Padideh Shandiz aurait eu un tiers des parts dans les publicités des aéroports iraniens, et il aurait payé 5,1 % du revenu de la chaîne d’États IRIB pour la publicité.

En janvier, des milliers de personnes à Mashhad, Téhéran, Ispahan, Karaj, Kerman, Rasht, Chiraz et Yazd organisé des rassemblements exprimant leur aversion et pour protester contre cette spoliation, exigeant leur argent et que leurs biens volés leurs soient retournés.

Au cours des semaines précédentes, les victimes de l’escroquerie se sont rassemblées devant le pouvoir judiciaire du régime iranien à Téhéran et ont scandé des slogans contre le gouvernement du mollah Hassan Rohani, le pouvoir judiciaire intégriste et le Ministère de l’Économie du régime.

 

Lire aussi

Manifestations des Iraniens victimes du scandale des investissements

7,422FansLike
990FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les Iraniens s’attendent à un changement de régime

Ces jours-ci, des responsables iraniens, dont le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, expriment leur joie face à...

Le gouvernement pille les pauvres agriculteurs en Iran

Ces derniers mois, les récoltes des agriculteurs iraniens se sont dégradées et leur production d’un an a été détruite....

Retour sur les manifestations de novembre de l’année dernière en Iran

En novembre 2019, des manifestations dans près de 200 villes de toutes les provinces d'Iran ont secoué l'establishment islamiste...

Une preneuse d’otages iranienne défend le massacre des manifestants

L'une des personnes responsables de la prise d’otage du personnel de l'ambassade des États-Unis en 1979 a Téhéran, a...

L’Iran et la douloureuse crise de coronavirus

L'Iran a vécu une semaine douloureuse avec le coronavirus. Malgré tous les mensonges et les dissimulations du gouvernement, le...

Iran: la population ne tolère plus le système de gouvernement actuel

Les médias dirigés par l’État iranien ont tenté de cacher les crises socio-économiques du pays ainsi que l’impasse et...

Doit lire

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous