News Resistance L’Iran se lève pour la liberté : le succès...

L’Iran se lève pour la liberté : le succès du sommet des opposants iraniens

-

L’Iran se lève pour la liberté : le succès du sommet des opposants iraniens

Les opposants iraniens ont organisé un sommet virtuel inédit vendredi en soutien au changement démocratique en Iran et la fin de la dictature religieuse.

Le sommet en ligne a relié des rassemblements simultanés dans les principales villes d’Europe, des États-Unis et d’Australie, avec plus de 30 000 points de connexion de participants de plus de 100 pays sur les cinq continents. Il s’agissait du plus grand rassemblement virtuel de ce type dans le monde.

En raison de la pandémie du COVID-19, le « Sommet mondial : l’Iran se lève pour la liberté » s’est organisé en ligne et a permis de réunir les partisans d’un Iran libre et ceux qui prônent le renversement de la théocratie au pouvoir en Iran par le peuple iranien et sa résistance incarné par le CNRI et l’OMPI. Les habitants d’Achraf 3 en Albanie, où se trouvent les membres de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI), ont également participé à cet événement exceptionnel.

Près de 1 000 personnalités, hommes politiques et parlementaires des cinq continents participeront à ce rassemblement en solidarité et en soutien à la quête de liberté du peuple iranien. Parmi les orateurs figureront Stephen Harper, ancien Premier ministre du Canada, le maire Rudy Giuliani, le sénateur Joe Lieberman, Michèle Alliot-Marie, Giulio Terzi, John Baird et Anna Fotyga, respectivement anciens ministres des Affaires étrangères de France, d’Italie, du Canada et de Pologne, et ancienne ministre américaine des Affaires étrangères. Michael Mukasey, ancienne ministre français des Droits de l’homme, Rama Yade, les ambassadeurs Robert Joseph, Lincoln Bloomfield et Kenneth Blackwell, des dignitaires tels qu’Ingrid Betancourt et Linda Chavez, et des représentants des Parlements européen, allemand, français et italien.

Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a déclaré lors de son intervention : « L’épidémie virulente de coronavirus a fait jusqu’à ce jour au moins 72.000 morts en Iran. Je demanderai ici une minute de silence en mémoire de ces victimes innocentes. Ce carnage a plus que jamais levé le voile sur la manière calamiteuse dont les mollahs ont détruit les fondations de la santé, de l’alimentation et du bien-être dans la société et ont rendu notre population plus vulnérable que partout ailleurs face au coronavirus.

Il ne faut absolument pas comparer la situation de l’épidémie de coronavirus en Iran avec celle des autres pays. Khamenei en mars dernier a dit clairement qu’il voulait faire de ce virus une occasion et une aubaine pour le régime. Au nom de la Résistance iranienne, j’ai annoncé à plusieurs reprises que l’augmentation singulière des victimes du coronavirus en Iran est le résultat des politiques criminelles et du pillage de Khamenei et Rohani. Leur stratégie de pertes humaines massives vise à contenir le soulèvement et empêcher leur renversement, en rendant la société inerte et désespérée.

Notre engagement est de renverser le régime, notre engagement est de reprendre l’Iran et tous les droits disparus et pillés du peuple iranien. Notre peuple doit bénéficier du droit à la santé, du droit à l’emploi, du droit d’association et de syndicat, du droit à l’autonomie des minorités, du droit de participation égale dans les affaires de la société, du droit à l’égalité des femmes et des hommes et du droit à la souveraineté populaire. Il doit être libéré de l’esclavage religieux, libéré de l’oppression sexuelle et bénéficier de la liberté d’expression, de la liberté d’opinion et du libre-arbitre. Libéré de la pauvreté et libéré de la peur, ce qui signifie la fin de la torture et des exécutions et la fin de l’insécurité économique et sociale.

Gagner toutes ces libertés et tous ces droits violés, voilà notre engagement devant le peuple et l’histoire de l’Iran et le serment que nous faisons aux 120.000 martyrs de la liberté. Actuellement en Iran, une des plus grandes batailles et épreuves est en cours entre la liberté et la dictature religieuse, entre la démocratie et l’intégrisme religieux. Cette bataille est liée au destin de l’humanité actuelle, à la paix et à la sécurité du monde. Nous appelons l’ensemble des gouvernements et des instances internationales, dans le face-à-face historique avec la principale menace à la paix et la sécurité du monde, à se placer aux côtés du peuple iranien. »

7,422FansLike
989FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les Iraniens s’attendent à un changement de régime

Ces jours-ci, des responsables iraniens, dont le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, expriment leur joie face à...

Le gouvernement pille les pauvres agriculteurs en Iran

Ces derniers mois, les récoltes des agriculteurs iraniens se sont dégradées et leur production d’un an a été détruite....

Retour sur les manifestations de novembre de l’année dernière en Iran

En novembre 2019, des manifestations dans près de 200 villes de toutes les provinces d'Iran ont secoué l'establishment islamiste...

Une preneuse d’otages iranienne défend le massacre des manifestants

L'une des personnes responsables de la prise d’otage du personnel de l'ambassade des États-Unis en 1979 a Téhéran, a...

L’Iran et la douloureuse crise de coronavirus

L'Iran a vécu une semaine douloureuse avec le coronavirus. Malgré tous les mensonges et les dissimulations du gouvernement, le...

Iran: la population ne tolère plus le système de gouvernement actuel

Les médias dirigés par l’État iranien ont tenté de cacher les crises socio-économiques du pays ainsi que l’impasse et...

Doit lire

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous