Intelligence ReportsTerrorismeLe régime en Iran bloque Internet pour mettre fin...

Le régime en Iran bloque Internet pour mettre fin aux protestations

-

Les responsables iraniens ont redoublé d’efforts pour censurer le contenu d’Internet. Ils ont essayé de bloquer les médias sociaux. Leur objectif est d’empêcher les gens de s’informer sur les manifestations ou d’en organiser de futures autres. En effet, la situation en Iran devient plus explosive.

Les pasdarans accusent les ennemis du régime de vouloir infiltrer Internet

Hassan Karami est le commandant de l’unité des forces spéciales de sécurité du régime. Il a déclaré lundi que les ennemis du régime se servent d’Internet pour « infiltrer » la culture iranienne. De son côté, le procureur de Téhéran, Ali Alghasi Mehr, avait précédemment fait part de sa crainte sur la façon dont les manifestants utilisent les canaux des médias sociaux pour s’organiser plus efficacement.

Le 25 mars, le commandant des pasdarans de la province du Golestan, Ali Malek Shahkoohi, a déclaré : « Les opposants et ennemis jurés du régime ont tenté de diviser et de créer l’insécurité dans la province. Pour cela, ils utilisent les réseaux sociaux et le cyberespace ».

Cette déclaration est intervenue peu après un important rassemblement de protestation à Gonbad Kavus. Là, les habitants se sont heurtés à la police après le refus de la justice d’inculper un agent de sécurité. Il était accusé d’avoir violé deux fillettes âgées de sept et huit ans.

Khamenei demande aux pasdarans de prendre en main Internet
Le 21 mars, le Guide suprême Ali Khamenei a profité de son discours du Nouvel An pour appeler à un renforcement des contrôles sur les médias sociaux. Il a déclaré également que « l’ennemi » utilise Internet pour « décourager le peuple ». Le discours de Khamenei a amené le commandant des pasdarans (IRGC), Hossein Salami, à déclarer que l’IRGC allait prendre le contrôle d’Internet.

Cependant, le ministre iranien des technologies de l’information et des communications, Mohammad-Javad Azari Jahromi, a prévenu que le blocage des sites n’était pas possible grâce aux « outils de cryptage et de satellite avancés ». Azari Jahromi, un agent du renseignement de longue date a contribué à la mise en place d’une infrastructure technique. Elle permet d’identifier les dissidents à partir des messages en ligne. M. Jahromi a instauré une importante coupure d’Internet pendant les manifestations de novembre 2019. Le fait que le gouvernement ne peut pas contrôler Internet est révélatrice.

Le blocage d’Internet est devenu presque impossible
L’opposition iranienne a écrit : « Il y a deux raisons qui expliquent l’impasse dans laquelle se trouve le régime pour contrôler les activités en ligne. La première est l’énorme potentiel explosif de la société iranienne. La population, en particulier les jeunes, en a assez de la tyrannie et de la corruption du régime. Ils utilisent toutes les possibilités pour organiser des protestations. Et ils ont toujours trouvé des moyens pour contourner la censure et de faire entendre leur voix. Deuxièmement, les progrès technologiques rendent plus difficile, voire impossible, le blocage de l’accès à Internet et aux médias sociaux. La technologie d’Internet par satellite devient plus répandue et plus résistante aux techniques de filtrage des signaux de masse Ceux-là même que le régime utilise pour bloquer l’accès aux chaînes satellitaires ».

7,243FansLike
1,025FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les négociations de Vienne sur le nucléaire iranien

Pour le gouvernement iranien et ses responsables, l'accord nucléaire iranien de 2015 (JCPOA ) semblent n'avoir eu d'autre résultat...

150 personnalités demandent à l’ONU d’enquêter sur les massacres dans les prisons iraniennes en 1988

Avec l’AFP-Plus de 150 personnalités, dont des lauréats du prix Nobel, d’ex-chefs d’Etat ou de gouvernement et d’anciens responsables...

Un diplomate iranien définitivement condamné en Belgique à 20 ans de prison

Avec l’AFP - Son procès avait été qualifié d'"historique" par l'opposition iranienne. La condamnation d'un diplomate iranien à 20 ans...

Le JCPOA n’offre aucun miracle économique

Les responsables iraniens pensaient que le changement de gouvernement aux États-Unis promettait de changer les perspectives économiques de l’Iran....

Iran : L’ayatollah Khamenei critique publiquement le chef de la diplomatie

Ali Khamenei, le guide suprême du régime iranien, a critiqué dimanche son ministre des Affaires étrangères pour avoir déclaré...

Participation des femmes dans le combat pour le changement en Iran

La Commission de la condition de la femme des Nations Unies a tenu sa 65e réunion en mars sur...

Doit lire

Iran : L’ayatollah Khamenei critique publiquement le chef de la diplomatie

Ali Khamenei, le guide suprême du régime iranien, a...

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous